La Louvière a dominé Gand mais est sortie bredouille de cet affrontement: 0-1. Un scénario déjà vu dans d'autres rencontres, notamment contre St-Trond quand les Loups avaient pris le jeu à leur compte mais avaient finalement été battus. C'est depuis le banc que Domenico Olivieri a assisté à la défaite de samedi. Depuis quelques semaines, il n'est plus titulaire incontestable.
...

La Louvière a dominé Gand mais est sortie bredouille de cet affrontement: 0-1. Un scénario déjà vu dans d'autres rencontres, notamment contre St-Trond quand les Loups avaient pris le jeu à leur compte mais avaient finalement été battus. C'est depuis le banc que Domenico Olivieri a assisté à la défaite de samedi. Depuis quelques semaines, il n'est plus titulaire incontestable.Domenico Olivieri: Nous avons dominé Gand pendant 90 minutes et nous sommes créé quatre ou cinq grosses occasions, mais c'est impossible de gagner un match quand on ne concrétise pas. Gand n'a pas tiré une seule fois valablement au but, sa production offensive a été nulle, mais nous sommes quand même battus sur penalty: dommage. Cela nous est arrivé plusieurs fois cette saison. Le problème, c'est qu'on ne peut pas se permettre d'encaisser quand on ne marque pas, parce que c'est alors automatiquement synonyme de défaite. Le goal-average de chaque équipe veut dire beaucoup de choses. 12-12, pour nous, ça signifie que nous encaissons peu. Mais c'est aussi révélateur de nos carences offensives. Pourtant, on ne peut pas dire que nous ne nous créons pas d'occasions. A part dans le match au Standard, nous en avons eu pas mal chaque week-end. Nos attaquants font de leur mieux, mais il y a sans doute un problème de sang-froid et de fraîcheur devant le but.L'avant-dernier n'est plus très loin de vous...Tout peut aller très vite. Il y a moins d'un mois, nous étions dans la première moitié du classement. Il a suffi de deux défaites d'affilée pour se retrouver proches de la zone des menacés. Mais cela ne change rien à notre philosophie: nous ne devons pas nous intéresser à ce qui se passe dans notre dos. Nous sommes conscients de jouer souvent mieux que la saison dernière et personne ne panique.Vous n'est plus titulaire: c'est nouveau pour vous.J'espère que ce n'est que provisoire. Je ne veux pas trop en parler. L'entraîneur est le patron et je ne désire pas créer de problèmes. Je travaille pour revenir dans l'équipe. J'ai discuté avec le coach mais je ne tiens pas à révéler ce qui s'est dit lors de cette conversation.Etes-vous handicapé par votre profil de véritable libero?Je ne pense pas. Le système n'a pas changé depuis que je ne suis plus dans l'équipe. La Louvière a joué une seule fois avec une défense à quatre: contre Malines. Dans tous les autres matches, il y avait trois défenseurs dans l'axe. Quand c'est un trio Arts-Klukowski-Siquet, les deux premiers marquent un adversaire et Siquet fait office de libero, comme je le faisais. Il n'y a donc rien de changé et je ne pense pas être pénalisé par mes qualités spécifiques. (P. Danvoye)