Alors, pour dribbler la boutade, le chef des siffleurs de Belgique a rappelé ce qu'avait cru bon de radoter l' International Board dans sa circulaire aux fédérations nationales du printemps dernier: les vieux du Board y avaient ânonné texto qu'un tirage de maillot "ne constituait pas toujours un comportement antisportif"!
...

Alors, pour dribbler la boutade, le chef des siffleurs de Belgique a rappelé ce qu'avait cru bon de radoter l' International Board dans sa circulaire aux fédérations nationales du printemps dernier: les vieux du Board y avaient ânonné texto qu'un tirage de maillot "ne constituait pas toujours un comportement antisportif"! Quand Doll est en civil et en gros plan, propre sur lui et gendre idéal, tu lui donnes toujours le Bon Dieu du foot sans confession.Plus précisément, j'ai remis la tête dans la Loi XII des Lois du Jeu. Je signale que l'expression "tirage de maillot" n'y existe pas comme telle, ni dans les "Décisions" annexes ayant force de loi. Mais "tenir un adversaire" est une des 10 fautes punies d'un coup franc direct, tandis que "se rendre coupable d'un comportement antisportif" est une des 7 fautes sanctionnées par un carton jaune. Pour une fois que le texte de loi est limpide, il n'y a pas à chicaner, et que Doll ne vienne surtout pas me faire gober qu'on s'agrippe parfois au maillot adverse pour ne pas chuter soi-même!Or donc, siffleurs du monde entier, y'a pas à hésiter si vous voulez éradiquer, ouvrez tout grands vos yeux en bougeant au mieux. Et chaque fois que vous repérez un tirage, CHAQUE FOIS vous m'entendez, vous exhibez du jaune, la loi est avec vous: tant pis -ou tant mieux pour les espaces- si le match se termine à 7 contre 7! Et surtout, referees, ne culpabilisez pas en vous disant que 80% des tirages vous échappent, vous n'y êtes pour rien: vidéo, assistants et surtout imagination s'ils connaissent le mot, c'est aux bonzes du Board de vous fournir les outils qui réduiraient ce pourcentage. A condition de le vouloir mais j'en doute à mourir, puisque les bonzes préfèrent aujourd'hui vous recommander d'interpréter l'antisportivité d'un tirage de maillot! Si vous aimez ça, siffleurs, c'est que vous êtes masos et fiers de l'être.De l'imagination, les "chatteurs" sur Internet n'en manquent pas. Ça va du maillot moulant au torse nu peinturluré en passant par les moufles: sans aller jusqu'à l'ablation des mains, je dirais même gants de boxe, et menottes derrière le dos en cas de récidive! Certains suggèrent de saupoudrer les maillots d'un produit urticaire violent, d'autres proposent aux deux équipes d'échanger leurs maillots avant le match: les joueurs, ironisent-ils, ont trop le respect de leurs couleurs pour oser maltraiter le maillot de leur propre club!Là, personnellement, je me permets d'en douter.PAR BERNARD JEUNEJEAN,