Bruges, champion d'automne, a enregistré face à Lommel une quinzième victoire sans surprise

Georges Heylens: Il a terminé le premier volet du championnat comme il l'avait commencé, à La Louvière: par un succès indiscutable. Je remarque que les trois buts qu'il a empilés aux Limbourgeois portent la griffe d'un attaquant - Sandy Martens-, d'un médian - Timmy Simons - et d'un arrière - Philippe Clément. Ce qui en dit quand même long sur la richesse et les possibilités de cette équipe. Je fais d'ailleurs de Timmy Simons LE candidat à la victoire lors du prochain referendum pour le Soulier d'Or.
...

Georges Heylens: Il a terminé le premier volet du championnat comme il l'avait commencé, à La Louvière: par un succès indiscutable. Je remarque que les trois buts qu'il a empilés aux Limbourgeois portent la griffe d'un attaquant - Sandy Martens-, d'un médian - Timmy Simons - et d'un arrière - Philippe Clément. Ce qui en dit quand même long sur la richesse et les possibilités de cette équipe. Je fais d'ailleurs de Timmy Simons LE candidat à la victoire lors du prochain referendum pour le Soulier d'Or. Avec trois nouveaux buts contre Beveren, Nenad Jestrovic termine le premier tour en force.Depuis qu'il a retrouvé le chemin des filets en Coupe de l'UEFA, face aux Danois de Midtjylland, l'attaquant yougoslave fait manifestement à nouveau parler de lui. Ce soir-là, déjà, je m'étais fait la réflexion que son but d'ouverture, sur une magnifique tête plongeante consécutive à un centre de Ki-Hyeon Seol, portait le label d'un forward de haut vol. Depuis cette date, il a multiplié les goals d'anthologie, contre Bordeaux notamment, et ce, tant au Parc Lescure qu'au stade Constant Vanden Stock. Aujourd'hui, le doute n'est plus permis: Jestrogoal est revenu à son meilleur niveau et Anderlecht a retrouvé, avec lui, le pourfendeur des défenses qui lui aura manqué depuis le départ de Jan Koller. Tout comme le Tchèque, qui disposait d'un acolyte précieux en la personne de Tomasz Radzinski, Nenad Jestrovic peut lui aussi compter sur le soutien d'un partenaire en or: Ki-Hyeon Seol. Le Coréen est non seulement doté du sens du but, lui aussi, mais il possède en outre, dans les pieds, un centre magique. Au Sporting, personne ne sert autant de caviars que lui en tout cas. Une ombre au tableau quand même : l'impulsivité d'Aruna Dindane, gratifié justement d'un carton rouge.Si je ne m'abuse, il s'agissait là, pour lui, de la troisième rentrée prématurée aux vestiaires en l'espace d'une saison et demie: d'abord une réaction épidermique face à Björn De Coninck en Supercoupe, l'année passée, puis un geste déplacé envers l'arbitre Johnny Ver Eecke lors du match Anderlecht-St-Trond au terme de la campagne 2001-2002 et enfin cette vilaine revanche sur son compatriote Arthur Boka. C'est beaucoup pour un joueur qui avait promis de se racheter une conduite suite aux huit semaines de suspension dont il avait écopé après le match contre les Canaris. Je n'ai qu'un conseil à donner à Aruna Dindane: il doit s'amender le plus rapidement possible. S'il parvient à garder la tête froide, je lui prédis un tout grand avenir. Mais s'il continue à disjoncter, il passera la plus grande partie de son temps sur la touche. Ce qui, compte tenu de son immense talent, serait un fameux gâchis.Un autre Africain s'en est tiré à bon compte le week-end passé: Rostain Ouon, auteur d'un tackle assassin sur Johan Walem lors d'Antwerp-Standard.Chacun sait à quel point je suis un ardent défenseur des footballeurs africains pour la note artistique qu'ils apportent souvent à notre compétition. Mais bon nombre d'entre eux rendent également de mauvais services à leur employeur, soit en raison de gestes stupides soit en se mettant subitement à planer. C'est le cas de Didier Zokora, par exemple, qui est complètement à côté de ses pompes à Genk depuis le début de la saison. Et, dans une moindre mesure, ce jugement vaut également pour son coéquipier Moumouni Dagano. Deux garçons qui ont manifestement leur tête ailleurs alors qu'ils n'ont pas confirmé, cette saison. De fait, je ne vois qu'un seul Africain qui ait été irréprochable en toutes circonstances jusqu'ici: le Trudonnaire Désiré Mbonabucya.On terminera notre tour d'horizon par la première victoire des Zèbres contre Westerlo.Charleroi a engrangé les trois points de l'espoir. Il lui incombe de poursuivre sur cette lancée à présent. Il ne doit tout de même pas se faire d'illusions: il devra cravacher jusqu'au bout pour éviter le couperet. (B. Govers)