tactique

C'est la première saison du club sans influence de Mamic, condamné à six ans et demi de prison, qui a fui en Bosnie. La principale différence : le Dinamo a engagé des joueurs chevronnés pour épauler ses jeunes, comme les défenseurs Théophile-Catherine (28), Leovac (30) et Dilaver (27). L'équi...

C'est la première saison du club sans influence de Mamic, condamné à six ans et demi de prison, qui a fui en Bosnie. La principale différence : le Dinamo a engagé des joueurs chevronnés pour épauler ses jeunes, comme les défenseurs Théophile-Catherine (28), Leovac (30) et Dilaver (27). L'équipe paraît donc mieux armée pour les joutes européennes que les saisons précédentes. L'entraîneur Bjelica, qui a l'expérience des matches internationaux, ose jouer offensivement. Ademi, le capitaine, un médian défensif, est l'âme de l'équipe. L'entrejeu est la meilleure ligne du Dinamo, qui possède toutefois un noyau étoffé et dispose d'un talent offensif en devenir, en la personne d' Olmo. En pointe, l'international suisse Gavralovic a le sens du but et est important pour la cohésion de l'équipe, par son expérience, sa personnalité et le fait qu'il est polyglotte. Autre particularité de l'ère post-Mamic : les supporters ont mis fin à leur boycott. Ils étaient 30.000 contre les Young Boys Berne en play-offs de la LC, alors qu'il n'étaient pas moitié aussi nombreux pour assister au match de poule de LC contre Arsenal. Issu de l'académie du FC Barcelone, il était capitaine des U16 à son arrivée au Dinamo Zagreb. Son bilan : 15 buts et 14 assists en 68 matches. Dans les matches de qualification pour la LC, il a encore marqué un but et délivré deux assists. Il a été nominé au Golden Boy 2018 et a le choix entre l'Espagne et la Croatie, vu sa double nationalité.