Tactique

Après deux titres de champion de Croatie consécutifs (et une coupe), Bjelica a réussi à hisser le Dinamo dans les poules de la Champions League après deux ans d'absence. Sa flexibilité tactique lui a permis de surprendre Ferencváros et Rosenborg. Il aligne un 4-3-3 avec la pointe vers l'arrière contre de...

Après deux titres de champion de Croatie consécutifs (et une coupe), Bjelica a réussi à hisser le Dinamo dans les poules de la Champions League après deux ans d'absence. Sa flexibilité tactique lui a permis de surprendre Ferencváros et Rosenborg. Il aligne un 4-3-3 avec la pointe vers l'arrière contre des adversaires de niveau moyen, et ajoute un milieu récupérateur supplémentaire (4-2-3-1) lors des matches plus compliqués (en déplacement). Il change rarement sa défense : le gardien Livakovic, deux arrières latéraux offensifs - Stojanovic (à droite) et Leovac (à gauche) - et un duo central Dilaver- Peric. Dans une composition avec deux milieux défensifs, le capitaine Ademi est aidé par le jeune Moro (21 ans) - à la place de Gojak, plus offensif -, avec devant eux le meneur de jeu espagnol Dani Olmo. Pas de surprise sur les deux flancs : Hajrovic (à droite) et Orsic (à gauche). Au centre-avant, Petkovic, un produit du club qui est revenu à Zagreb après cinq saisons en Italie (Catania, Trapani, Bologne, Hellas Vérone) est aussi une certitude. À signaler que, dans le 11 de base, on retrouve huit à neuf Croates, en fonction du dispositif. Avec 3 buts et 3 assists, Orsic est l'homme des préliminaires à Zagreb, dont il a été le meilleur buteur la saison passée (13 buts). Surprenant, car après une aventure ratée en Italie (Spezia), l'ailier gauche avait déjà opté pour l'argent facile, à 22 ans. Après des passages décevants en Corée du Sud et en Chine, il s'est finalement révélé au Ulsan Hyundai (23 buts).