Moteur : toujours V8 2400cc à 18.000 t/m maxi, puissance environ 750 cv. Huit moteurs par pilote pour la saison (en cas d'utilisation d'un neuvième, des pénalités sont prévues). Les échappements doivent sortir à l'arrière de la voiture et ne plus " souffler " vers le bas.
...

Moteur : toujours V8 2400cc à 18.000 t/m maxi, puissance environ 750 cv. Huit moteurs par pilote pour la saison (en cas d'utilisation d'un neuvième, des pénalités sont prévues). Les échappements doivent sortir à l'arrière de la voiture et ne plus " souffler " vers le bas. SREC (Système de Récupération d'Energie Cinétique) : toujours autorisé mais pas imposé, il apporte 80cv supplémentaires durant 6-7 secondes par tour. DRS : le système d'aileron arrière mobile imaginé pour favoriser les dépassements (dans certaines zones bien délimitées) reste d'application. La FIA testera deux zones DRS sur certains circuits. Pneus : fournisseur unique, Pirelli propose 4 types de pneus slicks (piste sèche) et 2 types de pneus pluie. Les flancs des pneus sont colorés selon leur type de gomme : rouge pour les super-tendres / jaune pour les tendres / blanc pour les medium / argent pour les durs / bleu pour les pluies / vert pour les intermédiaires. Sur chaque GP, le manufacturier italien n'amènera cependant que deux spécifications de slicks, que tous les pilotes devront obligatoirement utiliser - même pour un tour...- durant la course. Chaque pilote disposera de 11 jeux de slicks au début de chaque week-end mais il devra en rendre à Pirelli de façon à ce qu'il ne lui reste que 6 jeux (2 de chaque type) pour les qualifications et la course. Nez haut : à l'exception de la McLaren, les monoplaces 2012 se caractérisent par un nez très haut... qui les enlaidit notablement ! C'est la conséquence d'une nouvelle règle imposée par la FIA concernant la structure déformable avant, règle dont les designers ont profité pour " ouvrir " encore plus la face avant, afin d'augmenter le flux d'air s'engouffrant sous la voiture et de l'exploiter en aérodynamisme. Par ailleurs, l'aile avant doit être plus rigide qu'en 2011. Course : quand la safety car entre en piste, les pilotes relégués à un tour pourront se dédoubler afin de venir se replacer en bout de file... et ne pas perturber les leaders lorsque la course est relancée. D'autre part, un pilote défendant sa position n'a plus droit qu'à un seul changement de trajectoire ; voilà qui promet de belles polémiques à propos des man£uvres au départ. Calendrier : 2012 marque le retour d'un GP aux Etats-Unis (pour autant que le circuit d'Austin soit terminé à temps) dans une saison comportant 20 courses. Bahreïn reste inscrit malgré l'annulation en 2011 provoquée par une situation politique instable... qui reste d'actualité.