Un membre de la cellule communication du Standard a failli se faire lyncher dans la tribune de presse d'Ostende, quand il a hurlé sa joie sur l'égalisation à 2-2. Des supporters ostendais on...

Un membre de la cellule communication du Standard a failli se faire lyncher dans la tribune de presse d'Ostende, quand il a hurlé sa joie sur l'égalisation à 2-2. Des supporters ostendais ont commencé à le menacer et l'insulter. En français évidemment : " Connard ", " Fils de p... ", etc. Ce qu'ils ne savaient pas : l'employé en question est néerlandophone, il traite la com' en NL pour le club. Toujours à Ostende, on s'est amusé en observant une façade du stade avec des posters d'ex-gloires locales : Yves Essende, Mike Origi, Paul Okon, Jordan Lukaku. Même Gilbert Bodart et Jean-Marie Pfaff sont mis à l'honneur. Et on a repéré cette grosse inscription derrière un but : " Merci Marc. WIJ blijven ". Mbaye Leye pas repris pour les deux derniers matches (couperets) d'Eupen et Mehdi Carcela sur le banc pour commencer le match à Ostende. Claude Makélélé et Ricardo Sa Pinto conjuguent " étonner " et " se faire peur pour rien " à tous les temps.