Marcel Javaux a taclé Gérard Linard dans la presse, la semaine dernière : " Un gugusse dont les deux sociétés ont fait faillite. " Il oublie de préciser que, si les deux sociétés dans lesquelles l'actuel président fédéral ont fait f...

Marcel Javaux a taclé Gérard Linard dans la presse, la semaine dernière : " Un gugusse dont les deux sociétés ont fait faillite. " Il oublie de préciser que, si les deux sociétés dans lesquelles l'actuel président fédéral ont fait faillite, cela s'est produit longtemps après son départ. Toujours dans la presse, il était reproché à Gérard Linard de ne pas être à Moscou pour le tirage, avec cette justification : " Par souci d'économies et sans doute en raison de son manque de maîtrise de l'anglais ". Le président nous signale que c'était une simple mesure d'économie. Il estimait que sa présence n'était pas indispensable, à une période où l'UB fait attention à toutes les dépenses. Dans notre numéro du 22 novembre, on écrivait que Carlinhos était " aussi efficace que l'IshakBelfodil de la grande époque. Et il n'a ni ses creux de forme, ni son sale caractère ". L'agent de Belfodil nous a appelé, pas heureux, juste avant Anderlecht - Standard. Il contestait le terme " sale caractère " et mettait l'accent sur les stats insuffisantes de Carlinhos. " Combien de buts ? Combien d'assists ? " Juste après, le Standard se qualifiait. 0-1, but de Carlinhos.