L'origine Dans notre championnat de D1, la défense à 4 est la règle, celle à 3 reste l'exception. Mais la tendance au niveau international dégagée lors de la dernière Coupe du Monde plaide pour un dernier rempart à 3 joueurs de champ. Disposer d'un pion de couverture en plus que l'adversaire qui ne joue souvent qu'avec 2 attaquants spécifiques est une des raisons d'être de cette organisation défensive à 3. A trois en zone dans un 3-5-2 Beaucoup de nations présentes en Asie, dont les deux finalistes, le Brésil et l'Allemagne, ont aligné une défense à 3 en zone avec 5 joueurs au niveau médian, dont 1 joueur par flanc. Il n'y avait donc pas de libéro à l'ancienne, positionné 5 à 10 mètres derrière les partenaires défensifs. Les 3 défenseurs sont alignés et n'importe lequel d'entre eux peut être appelé à c...

L'origine Dans notre championnat de D1, la défense à 4 est la règle, celle à 3 reste l'exception. Mais la tendance au niveau international dégagée lors de la dernière Coupe du Monde plaide pour un dernier rempart à 3 joueurs de champ. Disposer d'un pion de couverture en plus que l'adversaire qui ne joue souvent qu'avec 2 attaquants spécifiques est une des raisons d'être de cette organisation défensive à 3. A trois en zone dans un 3-5-2 Beaucoup de nations présentes en Asie, dont les deux finalistes, le Brésil et l'Allemagne, ont aligné une défense à 3 en zone avec 5 joueurs au niveau médian, dont 1 joueur par flanc. Il n'y avait donc pas de libéro à l'ancienne, positionné 5 à 10 mètres derrière les partenaires défensifs. Les 3 défenseurs sont alignés et n'importe lequel d'entre eux peut être appelé à couvrir ses coéquipiers en fonction de l'angle d'approche du ballon, des attaquants adverses et de l'endroit où se déroule l'action. A trois en zone dans un 3-4-3 La Corée du Sud et dans une moindre mesure l'Argentine ont fait preuve d'une audace supplémentaire en accompagnant cette défense à 3 d'une double occupation des flancs. En effet, le bouclier défensif central devant la dernière ligne peut alors être composé d'un ou de 2 joueurs au maximum. Avantages Un des avantages est donc de proposer plus d'équilibre dans les autres échelons du jeu. Un autre atout est que l'augmentation du nombre de joueurs spécifiques d'entrejeu facilite logiquement les reconversions. Enfin, l'ensemble de cette conception est évidemment tournée vers un jeu plus offensif et donc plus spectaculaire: plus de médians (3-5-2) et éventuellement plus d'attaquants (3-4-3) ne peut que faciliter la circulation courte et précise du ballon et donc la technicité générale du football. Faiblesses La faiblesse principale d'une telle ligne arrière se trouve sur les flancs et en particulier dans les coins du terrain. Un trio défensif ne peut pas se permettre de glisser latéralement au-delà de la largeur du rectangle, il doit donc compter sur les qualités défensives de ses joueurs de flanc pour fermer les couloirs latéraux. La passe croisée et tranchante vers l'aile non marchante peut être mortelle pour ce type d'organisation. Conditions d'application Jouer dans une défense à 3 en zone comme rencontré de plus en plus dans le football international d'aujourd'hui exige au préalable de disposer de défenseurs dotés de très grandes qualités, tant individuelles que collectives. On attend d'eux qu'ils soient capables de fermer collectivement le couloir entre le possesseur du ballon et leur propre but, mais aussi qu'ils soient de véritables marqueurs d'homme et récupérateurs individuels. La décision, soit de coller et de suivre son adversaire, soit au contraire de fermer et de couvrir la zone, est plus compliquée à prendre. La gestion de la largeur et de la profondeur du terrain est plus malaisée à 3 qu'à 4, en particulier lors des décrochages et des permutations des joueurs adverses: polyvalence et expérience doivent être présentes! Une autre condition de base est que chaque flanc puisse être occupé par au moins un joueur capable de bien défendre son couloir: c'est le cas si l'on opte pour un 3-4-3. Mais pour jouer le 3-5-2, il faut en plus que deux joueurs, un pour chaque flanc, soient dotés d'un énorme potentiel de course; c'est le cas de Roberto Carlos et de Cafu pour le Brésil, mais aussi de Ziege et de Frinks pour l'Allemagne. Une condition préliminaire supplémentaire est d'être suffisamment flexible et donc de pouvoir se reconvertir en une défense à 4 au cas où l'équipe adverse propose 3 véritables attaquants. Cette flexibilité n'est possible qu'après une certaine automatisation initiée au cours des séances d'entraînement. Le chemin vers une défense à 3 est probablement encore long dans le chef des équipes européennes puisque parmi les 32 équipes présentes au niveau de la ligue des champions, seules quelques unes d'entre elles, comme l'AS Rome, l'Inter Milan, le Bayer Leverkusen, le FC Barcelone ou le Lokomotiv de Moscou s'y risqueront probablement!