Saragosse rêve de la Ligue des Champions. Si le club atteint cet objectif, il le devra en grande partie aux Argentins Diego et GabrielMilito. Les fans parlent évidemment plus du premier (27 ans), auteur de 18 buts en 27 rencontres, que du second (26 ans, défenseur central). Les deux frères sont nés à Bernal. Ils ont tous deux commencé à taper le ballon dans l'équipe de leur village avant d'être recrutés, l'un par le Racing Avellaneda et l'autre par Independiente.
...

Saragosse rêve de la Ligue des Champions. Si le club atteint cet objectif, il le devra en grande partie aux Argentins Diego et GabrielMilito. Les fans parlent évidemment plus du premier (27 ans), auteur de 18 buts en 27 rencontres, que du second (26 ans, défenseur central). Les deux frères sont nés à Bernal. Ils ont tous deux commencé à taper le ballon dans l'équipe de leur village avant d'être recrutés, l'un par le Racing Avellaneda et l'autre par Independiente. Les débuts de Diego au Racing en 1999 n'ont pas été tonitruants : trois buts en deux saisons ! En 2001, il éclate et, grâce à ses 14 goals en 35 rencontres, il mène son club à la conquête du Tournoi d'Ouverture. Dans la foulée, il est surnommé : elPrincipe en référence à Enzo Francescoli, l'ex-star uruguayenne réputée pour son élégance dans le mouvement. Attaquant doté d'une bonne technique individuelle, de sang-froid dans le un contre un et d'un grand sens du but, Diego confirme la saison suivante (8 b- 18 m) et devient le chouchou du public de l'Hinchada du Racing. En janvier 2004, l'heure est venue pour lui de gagner l'Europe et il rejoint Genoa, le club italien à l'époque en D2. Son adaptation se passe au mieux et il se sent bien dans l'appartement qu'il occupe avec son épouse, Sofia à Arenzano Six mois plus tard, fort d'un bilan de 12 buts en 20 matches, Diego est annoncé sur le départ mais le président ne le laisse pas partir d'autant qu'il se montre infaillible dans les onze mètres : 13 penalties, tous transformés. Grâce à ses 21 buts, Genoa décroche son ticket pour la D1. Le club sera cependant rétrogradé en D3 pour corruption. Diego, qui avait déjà eu les honneurs d'une sélection en équipe nationale, se devait de changer de club s'il voulait être retenu par JoséPekerman en vue de la Coupe du Monde en Allemagne. En juin 2005, Genoa accepte de le prêter à Saragosse pour deux ans avec une option d'achat, que le club espagnol est appelé à lever dans les semaines qui viennent. En attendant, Diego ne se fait pas beaucoup de souci, les candidats ne manquent pas. Son passage à Saragosse ne lui laissera finalement qu'un seul regret : il ne lui aura pas permis d'aller au Mondial tant la concurrence en attaque était grande. IKER CASILLAS (25 ans, notre photo) a enregistré sa 68e sélection en équipe d'Espagne contre l'Islande. Le gardien du Real Madrid rejoint ainsi un de ses légendaires prédécesseurs, Luis Arconada, et s'est hissé en septième position au classement des joueurs les plus capés commandé par un autre portier : Andoni Zubizarreta (126 sélections). FERNANDO MORIENTES s'est démis l'épaule contre l'Islande suite à une chute encourue à la 43e. Valence sera privé de son attaquant lors de son déplacement à Chelsea en Ligue des Champions. GIOURKAS SEITARIDIS, le latéral grec de l'Atletico,. s'est occasionné une lésion lors de la rencontre perdue par son équipe nationale contre la Turquie et a déclaré forfait pour le match contre Malte de mercredi dernier, comptant lui aussi pour l'Euro 2008. PATXI PUNAL, le médian d'Osasuna, s'est occasionné une blessure aux ligaments de la cheville et devrait être absent pendant deux mois. ZINEDINE ZIDANE, et plus particulièrement son passage de la Juventus au Real, fait beaucoup de bruit. En effet, dans son livre, l'ex manager Marc Roger actuellement en prison à Madrid raconte les dessous du transfert de Zizou, précisant que l'ex-président du Real a versé des commissions à Luciano Moggi. L'ex-directeur sportif de la Juventus aurait touché 6,1 millions d'euros en liquide dans une petite valise. NICOLAS RIBAUDO