1 Les résultats des Diables permettent au championnat de Belgique d'être pris un peu plus au sérieux par les joueurs étrangers de bon niveau ?

Il n'y a pas que les résultats de l'équipe nationale, il y a aussi la réputation de notre formation et le parcours de Gand en Ligue des Champions. Je constate, dans mes voyages, que la Belgique est de plus en plus valorisée. Le pays est de plus en plus associé à un bon tremplin vers un meilleur championnat. On peut se servir de la compétition belge pour se mettre en évidence et arriver ensuite très haut. Pour ce qui est de la formation, on arrivera peut-être bientôt à ce que nos meilleurs jeunes de 15 ou 16 ans restent encore un peu chez nous, ce serait déjà une grande victoire.
...

Il n'y a pas que les résultats de l'équipe nationale, il y a aussi la réputation de notre formation et le parcours de Gand en Ligue des Champions. Je constate, dans mes voyages, que la Belgique est de plus en plus valorisée. Le pays est de plus en plus associé à un bon tremplin vers un meilleur championnat. On peut se servir de la compétition belge pour se mettre en évidence et arriver ensuite très haut. Pour ce qui est de la formation, on arrivera peut-être bientôt à ce que nos meilleurs jeunes de 15 ou 16 ans restent encore un peu chez nous, ce serait déjà une grande victoire. S'il est au Standard, c'est parce qu'on ne lui a rien proposé d'autre, c'est clair et net. Cette location, c'est n'importe quoi, ça n'a ni queue ni tête. Tu as un jeune gardien comme Guillaume Hubert qui fait des bons matches, qui est occupé à progresser énormément. Mais subitement, tu fais venir un gars de 34 ans pour quelques mois, pour prendre sa place. Tu lui dis quoi, à Hubert ? C'est contre-productif, ce n'est certainement pas la meilleure idée que la direction du Standard a eue ces dernières années. Le problème n'est pas le mercato de janvier mais la politique sportive de certains clubs. Ce qu'on voit au Standard et à Saint-Trond n'est pas une bonne chose pour le football en général et pour les supporters. Un club structuré ne chamboule pas la moitié de son équipe en plein milieu de la saison. Il y a des locations sans option d'achat, on bloque des jeunes : où est l'intérêt ? Maintenant, si on supprime la période de transferts hivernale, ce ne sera pas un souci pour les agents parce qu'ils travailleront plus en été. Le système mouscronnois n'est pas idéal. Mais il faut nuancer. On a des clubs qui ne sont pas détenus par des agents et qui vivent les mêmes problèmes que Mouscron. A l'inverse, on peut s'intéresser à Charleroi. On sait comment ça se passe là-bas, ce serait stupide de penser que Mogi Bayat n'a pas d'influence sur son frère dans le recrutement. Mais là-bas, ils travaillent bien, ils n'ont pas 50 joueurs sous contrat et les résultats sont là. Un agent qui a un rôle important dans un club peut être une aide parce qu'il a les bons contacts, les bons tuyaux pour bien recruter. Tout est une question de compétences chez les gens qui dictent la politique sportive et financière. Et le problème dans le foot belge, c'est toujours de trouver des gens compétents. Je prends un exemple. Quand Roland Duchâtelet parle de football, c'est aussi dangereux qu'un agent de joueurs qui n'y connaît rien. Là-bas, les jeunes n'ont plus faim, ça saute aux yeux. Je ne sais pas qui fait quoi à Anderlecht, mais si tu es proche des bonnes personnes, tu peux recevoir énormément. Ce n'est pas une bonne chose parce que le foot doit rester un sport de prestations. Ces jeunes croient que tout est arrivé, qu'ils n'ont plus rien à faire. Au niveau des salaires pour les jeunes, on est beaucoup plus raisonnable à Gand, à Bruges et au Standard. PAR PIERRE DANVOYE" Les jeunes d'Anderlecht n'ont plus faim. C'est mauvais parce que le foot doit rester un sport de prestations. " DIDIER FRENAY