Vos photos ont récemment été montrées dans des galeries à New York et à Singapour. Si une personne veut acheter l'une de vos oeuvres, combien devra-t-elle débourser ?

Les premières photos ont été écoulées à 2.500 euros. Les prix ont ensuite augmenté grâce aux ventes. Il y a dix exemplaires par photo et le prix monte dès qu'il y a un achat. Aujourd'hui, la majorité se vend entre 3.000 et 3.500 euros. Ce sont des photos d' 1m53 de large et d'1m14 de haut disposées dans un très bel encadrement. Les expositions à New York et à Singapour se sont bien passées et je serai b...

Les premières photos ont été écoulées à 2.500 euros. Les prix ont ensuite augmenté grâce aux ventes. Il y a dix exemplaires par photo et le prix monte dès qu'il y a un achat. Aujourd'hui, la majorité se vend entre 3.000 et 3.500 euros. Ce sont des photos d' 1m53 de large et d'1m14 de haut disposées dans un très bel encadrement. Les expositions à New York et à Singapour se sont bien passées et je serai bientôt à Bruxelles, du 6 au 10 février. J'ai un appareil photo sur moi depuis que je suis enfant. Les photos de cette collection ont été prises dans un " gazebo " (NDLR : sorte de petit pavillon) installé dans les îles Exumas, aux Bahamas, où j'ai une vue à 360° de la mer, de la terre, des lagons... Elles montrent des paysages à des moments différents, ce qui offre des diversités intéressantes de couleurs. Aucune n'a été retouchée. C'est mon épouse qui a décidé de les rendre publiques. Un galeriste qui exposait des artistes belges à New York s'est montré intéressé et nous avons dû très vite réagir pour imprimer les clichés, les encadrer, etc. Par après, il y a eu une demande de Singapour et j'ai reçu des offres de la Belgique. Mon prochain projet aura plus de liens avec les sports mécaniques mais il doit encore mûrir. Sa réalisation devrait durer une année. Nous étions arrivés à un plafond sur Club RTL. Pour le dépasser, il aurait fallu du neuf, comme, peut-être, un champion du monde belge. En changeant de diffuseur, le produit n'a pas perdu sa qualité. Les fans ont juste changé de chaîne et je pense que la Deux a un potentiel plus important de téléspectateurs sportifs, qui ont adhéré au concept. Sans oublier le fait que le MotoGP a une notoriété grandissante. Ce n'est pas à moi de l'annoncer mais nous en avions déjà touché un mot au public lors du dernier Grand Prix. Normalement, plus de moyens seront déployés. Il est prévu que quelques courses soient commentées sur le lieu de l'épreuve et non plus en studio depuis Bruxelles. ?PAR SIMON BARZYCZAK" Mes photos se vendent entre 2.500 et 3.500 euros "