On cherche un nouveau coach mais attention, il ne faudrait pas l'envoyer au casse-pipes. C'est pourtant ce qui va se passer si la fédération ou le staff technique ne prend pas certaines décisions. Exit Stijn Stijnen, Timmy Simons et Wesley Sonck. Les deux premiers sont responsables de quatre buts lors de la double déroute contre la Bosn...

On cherche un nouveau coach mais attention, il ne faudrait pas l'envoyer au casse-pipes. C'est pourtant ce qui va se passer si la fédération ou le staff technique ne prend pas certaines décisions. Exit Stijn Stijnen, Timmy Simons et Wesley Sonck. Les deux premiers sont responsables de quatre buts lors de la double déroute contre la Bosnie et le troisième, on ne l'a pas vu, sauf lors de ses déclarations dans la presse. Croyez bien que ces trois joueurs n'ont plus leur place en équipe nationale. Stijnen court dans tous les coins de son rectangle et a un très mauvais placement sur phase arrêtée. Quant à Simons, il a été mis en boîte pendant 180 minutes. Tout cela ne serait rien s'ils ne semaient la discorde dans le vestiaire. Les deux défenseurs aidés par VDE ont critiqué Daniel Van Buyten et les trois ont agi de la même façon avec SébastienPocognoli. Il faut stopper cette mauvaise ambiance et le nouveau coach ne pourra rien faire si l'on garde ces joueurs. Comme en Belgique, le communautaire fait la loi, je vous propose une équipe nationale avec comme coach de Sart ou MarcWilmots : Jean-François Gillet ; Onder Turaci, Vincent Kompany, Van Buyten, Pocognoli ; Guillaume Gillet, Steven Defour, Marouane F ellaini, Axel Witsel ; Kevin Mirallas, Eden Hazard (réserves : Logan Bailly, LandryMulemo). Mis à part Defour, voici une équipe entièrement francophone qui tiendrait la route. Evidemment, on peut faire une très bonne équipe en introduisant ThomasVermaelen, Jan Vertonghen et Moussa Dembélé. Question gardiens, félicitations aux têtes pensantes de l'UB qui sont jadis allées voir ErwinLemmens ou Ronny Gaspercic en Espagne alors qu'ils ne jouaient pas et ne sont jamais allées visionner Gillet en Italie alors qu'il avait été international dans toutes les catégories jusque chez les Espoirs. Voilà mon avis concernant l'équipe nationale et encore merci à M. Heylens pour ses avis très critiques dans S/F Mag sur Stijnen. HENRI GRIDELET, ENGIS