Un peu, et les deux fois : avec à l'arrivée 4 points somme toute logiques, qui laissent plein espoir et plein suspense. Chanceux au Pays de Galles ? Oui, parce que si les deux mi-temps durent cinq minutes de moins, on ne gagne pas. Et parce que jouer plus d'une heure à 11 contre 10, c'est une aubaine quoi qu'on prétende : surtout que, même si la Belgique a approuvé à l'unisson l'exclusion de James Collins, je la trouve sévère. C'est parce que Guillaume Gillet pousse un peu trop loin son ballon que les deux protagonistes, en même temps, se jettent en sliding-tackle dans l'espoir de toucher le cuir en premier : en croyant chacun que l'autre choisira de rester debout ! Viennent alors les étincelles, et c'est vrai que c'est la jambe de Guillaume qui se les chope : mais ç'aurait pu être l'inverse... ...

Un peu, et les deux fois : avec à l'arrivée 4 points somme toute logiques, qui laissent plein espoir et plein suspense. Chanceux au Pays de Galles ? Oui, parce que si les deux mi-temps durent cinq minutes de moins, on ne gagne pas. Et parce que jouer plus d'une heure à 11 contre 10, c'est une aubaine quoi qu'on prétende : surtout que, même si la Belgique a approuvé à l'unisson l'exclusion de James Collins, je la trouve sévère. C'est parce que Guillaume Gillet pousse un peu trop loin son ballon que les deux protagonistes, en même temps, se jettent en sliding-tackle dans l'espoir de toucher le cuir en premier : en croyant chacun que l'autre choisira de rester debout ! Viennent alors les étincelles, et c'est vrai que c'est la jambe de Guillaume qui se les chope : mais ç'aurait pu être l'inverse... Malchanceux face aux Croates ? Oui, comme chaque fois que l'équipe dominatrice n'obtient que le draw,... le foot est un sport où mérite et résultat entretiennent d'étranges rapports ! Juste un mot d'abord sur la polémique à propos de la Brabançonne : pourquoi exigerait-on encore des Diables qu'ils poussent la chansonnette, maintenant qu'en gros plan, la télé nous a montré que Son Altesse le Prince Philippe himself n'est pas fichu de la pousser ? Ensuite notre compo : l'absence de Marouane Fellaini m'a surpris comme beaucoup et elle reste un mystère... que je respecte ! Autant le fait qu'il soit trop fatigué pour commencer (sic) laisse sceptique, autant Marc Wilmots a raison de garder pour lui la raison fondatrice de sa décision : l'absolue franchise face aux médias serait proche de l'idiotie parce qu'elle peut tout faire péter, la langue de bois est un outil comme un autre, il est déjà chouette que Willie la manie beaucoup moins que ses prédécesseurs... Mais Rio vaut bien une messe. J'en arrive au but visiteur, qui est arrivé tôt. Qu'on arrête la rengaine selon laquelle, pour tutoyer la gloire, nos défenseurs doivent juste encore gommer ces petites erreurs individuelles (resic) qui fichent tout par terre : à croire que nos Diables sont les seuls au monde à inscrire toujours des buts de génie et encaisser toujours des buts de carnaval ! Je vous fiche mon billet que pour Igor Stimac, le but belge est dû à une stupide erreur du Croate qui vide son heading défensif en plein axe, et que le but d' Ivan Perisic résulte joliment d'une passe et d'un débordement ! Ce but, je me le suis repassé vingt fois. Et rien n'est plus faux que de l'imputer, les uns au seul Vincent Kompany qui dégagerait mal, les autres au seul Gillet parce qu'il aurait oublié son adversaire direct. Moussa Dembele manque de gnaque face à Luca Modric, il pourrait lui tutoyer les guibolles, mais il le laisse alerter Mario Mandzukic ; ThomasVermaelen veut jouer le hors-jeu, puis laisse déborder et centrer le Super-Mario des Balkans ; Kompany dévisse son sauve-qui-peut ; Gillet fait finalement le mauvais choix en s'étant amené à la rescousse, mais n'était-ce pas normal de vouloir être deux sur un Mandzukic au point de penalty ; Eden Hazard était à quelques mètres quand Gillet se replie, il aurait pu défendre en accompagnant Perisic... Bref : bel exemple de responsabilité en cascade, pleinement collective ! Ça arrive ailleurs, ça nous arrivera encore. L'idéal serait de pallier cet inconvénient en s'habituant à planter deux buts plutôt qu'un ! Bien qu'ayant trois candidats, c'est vrai qu'il nous manque un pivot de gabarit international, un taureau de concours comme ce Mandzukic. Mais à quoi bon le déplorer, les Croates n'ont pas tout non plus : tenez, si nous avions une charnière défensive composée de deux grands veaux comme Josip Simunic et Gordon Schildenfeld, nous rougirions, nous pleurerions sur sa lenteur...et pourtant elle fonctionne, même face à l'Italie ou l'Espagne ! Nous serions vraiment cons de craindre les Croates sur seule base de leur meilleur ranking/FIFA : car à les voir évoluer, y'a pas de complexe à avoir. A chacun ses atouts, à chacun sa débrouille là où y'a moins d'atouts ! Confiance en Willie. Chiche qu'en Serbie le 12 octobre, nos deux attaquants les plus axiaux seront Hazard et Fellaini ? L'absolue franchise face aux médias serait proche de l'idiotie parce qu'elle peut tout faire péter.