La semaine dernière, Paulo Di Canio (33 ans, médian offensif de West Ham) a attiré les projecteurs puisqu'il était question de lui à Manchester United. Alex Ferguson trouvait le jeune Argentin Diego Forlan, nouveau venu de 22 ans, trop inexpérimenté. La direction a dit "oui" pour autant que le club vende d'abord. D...

La semaine dernière, Paulo Di Canio (33 ans, médian offensif de West Ham) a attiré les projecteurs puisqu'il était question de lui à Manchester United. Alex Ferguson trouvait le jeune Argentin Diego Forlan, nouveau venu de 22 ans, trop inexpérimenté. La direction a dit "oui" pour autant que le club vende d'abord. Dwight Yorke à Middlesbrough, par exemple. Ce club lorgnait aussi Forlan et avait même conclu un deal avec United concernant la somme du transfert. Seulement, les prétentions salariales de Yorke se sont avérées trop élevées: l'attaquant reste à Manchester et Di Canio, pour lequel les Mancunians étaient prêts à débourser 5 millions d'euros malgré son âge, voit son tranfert tomber à l'eau. En effet, la transaction aurait dû se faire avant le 31 janvier, pour que Di Canio soit qualifié pour disputer la Coupe d'Europe. Les fans de West Ham s'en réjouissent, puisque des statistiques prouvent que depuis le 18 novembre 2000 les Londoniens n'ont pas gagné lorsque leur Italien préféré n'était pas sur la pelouse. Au cours des 34 derniers mois, les Hammers n'ont remporté que deux victoires quand Di Canio était indisponible! Et il l'est encore actuellement pour 3 semaines suite à un coup porté au jeune Morris, de Chelsea. Il faut savoir que Di Canio a un tempérament impulsif. A Sheffield Wednesday, il donna même une solide poussée à un arbitre. Il ne se sentait pas bien à Sheffield, comme auparavant au Celtic, à la Lazio, à la Juventus et à Milan. Pourtant, ce n'est pas faute de talent, mais plutôt à cause de son caractère qu'il ne rentrait pas dans les plans de ses entraîneurs successifs. Il fut question d'un retour de Di Canio en Italie: à la mi-2000, son nom fut associé à la Lazio. Mais le transfert du bouillant médian ne se fit pas.La semaine dernière, Di Canio profita de l'attention portée à son sujet pour critiquer la direction de West Ham. Selon lui, les dirigeants composent trop souvent l'équipe avec des youngsters (des jeunes du cru) à qui l'on joint des joueurs soldés qui déçoivent souvent. (P. T'Kint)