" Je suis rentré à la maison " : c'est par ces mots que Paolo Di Canio (36 ans) a retrouvé la Lazio 14 ans après l'avoir quittée. Le médian avait abandonné le club de son c£ur au terme de la saison 89/90 pour aller à la Juventus (90-93), Naples (93-94), Juventus (94-95) et Milan (95-96) avant d'entamer sa longue aventure en Grande-Bretagne avec des étapes ayant pour nom Celtic Glasgow (96-98) où il a été désigné Joueur de l'Année, Sheffield Wednesday (septembre 98-janvier 99), West Ham (99-2003) et Charlton Athletic (2003-2004).
...

" Je suis rentré à la maison " : c'est par ces mots que Paolo Di Canio (36 ans) a retrouvé la Lazio 14 ans après l'avoir quittée. Le médian avait abandonné le club de son c£ur au terme de la saison 89/90 pour aller à la Juventus (90-93), Naples (93-94), Juventus (94-95) et Milan (95-96) avant d'entamer sa longue aventure en Grande-Bretagne avec des étapes ayant pour nom Celtic Glasgow (96-98) où il a été désigné Joueur de l'Année, Sheffield Wednesday (septembre 98-janvier 99), West Ham (99-2003) et Charlton Athletic (2003-2004). Lors de son arrivée à la tête du club, le nouveau président Carlo Lotito avait promis aux supporters qu'il ferait tout pour ramener le meneur de jeu à Rome : il a tenu parole puisque Di Canio a été son premier transfert de renom. " Physiquement, je suis en bonne condition parce que je me suis très bien entraîné avec le groupe dont je faisais partie et j'ai aussi beaucoup travaillé seul, suivant à la lettre un programme personnalisé qui m'avait été concocté ", a souligné le joueur. " Je suis prêt à me mettre à la disposition de mon club et de Mimmo Caso, même si l'entraîneur ne m'a pas encore fait part de ses intentions ni de la manière dont il a l'intention de m'employer. Je n'éprouverai aucune difficulté à m'intégrer dans ce nouveau groupe et je suis heureux de pouvoir donner des conseils aux plus jeunes. De toute façon, je suis disposé à tout, même à aller sur le banc ". Cela dit, le prochain championnat fera la part belle aux joueurs anciens. L'édition 2004-2005 risque fort de se transformer en un tournoi pour plus de 33 ans. Au moment où Di Canio annonçait qu'il avait signé un contrat d'un an avec la Lazio, on dénombrait déjà une soixantaine d'éléments dépassant la trentaine. 23 de ces petits vieux militent au sein de clubs promus comme l'attaquant Igor Protti qui, à 37 ans, redécouvre la D1 avec Livourne. La liste est longue et propose des noms ronflants comme celui de Gianfranco Zola (38 ans), principal protagoniste de la montée de Cagliari. Et Magic Box est sans aucun doute un des rares joueurs de l'équipe sarde capables de faire la différence. A cette génération appartiennent également Gianluca Pagliuca et Luca Marchegiani, les gardiens de Bologne et Chievo, Nestor Sensini, le rugueux défenseur de l'Udinese, et les Milanisti Cafu et AlessandroCostacurta. Sans oublier que, chez le champion en titre, on retrouve Paolo Maldini (36 ans), considéré comme l'exemple du joueur moderne capable de se gérer avec sagesse et constance. Le capitaine rossonero entamera sa 21e saison professionnelle au plus haut niveau. (N. Ribaudo) FRANCESCO TOTTI est out pour un mois. Le capitaine romain s'est pris le pied dans un trou lors de l'entraînement effectué à New York. Touché au ménisque, il a vite été ramené en Italie où, après des examens approfondis, on a estimé que l'opération n'était pas nécessaire. CRISTIANO LUCARELLI (28 ans) a paraphé un contrat de cinq ans avec Livourne. L'attaquant percevra 650.000 euros par an en D1 et 500.000 en cas de descente. JAIMEVALDES (22 ans), le médian chilien de Bari, est passé à la Fiorentina. SIMONEPERROTTA aura coûté 7,2 millions à l'AS Rome, qui a offert au médian international de Chievo un contrat de quatre ans avec un salaire annuel de 2,8 millions. LASUPERCOUPE, qui verra aux prises Milan et la Lazio, aura bien lieu le 21 août mais à Milan et non pas à Tripoli (Libye). MAURO CAMORANESI, le médian de la Juventus, s'est occasionné une distorsion du genou gauche. FAUSTO ROSSINI (26 ans), l'attaquant de l'Atalanta, est passé à la Sampdoria. N.Ribaudo