L'élimination des Diables, cette saloperie de changement d'heure, Anderlecht en passe d'établir un record inégalable en poules de la LC, l'été indien qui semble avoir définitivement cédé le relais à l'automne mouillé, une énième sonnette d'alarme du COIB martelant que les jeunes Belges sont des analphabètes physiques pires encore que voici dix ans,... toutes choses susceptibles d'inciter un sportif ronchon au ronchonnement dépressif !
...

L'élimination des Diables, cette saloperie de changement d'heure, Anderlecht en passe d'établir un record inégalable en poules de la LC, l'été indien qui semble avoir définitivement cédé le relais à l'automne mouillé, une énième sonnette d'alarme du COIB martelant que les jeunes Belges sont des analphabètes physiques pires encore que voici dix ans,... toutes choses susceptibles d'inciter un sportif ronchon au ronchonnement dépressif ! Alain Courtois, par exemple, qui n'arrête pas ces temps-ci de tirer à boulets mauves sur nos gouvernants, les accusant de non-assistance à moutards en danger : le mois dernier, Courtois tentait d'instiguer à une grève générale des sports collectifs (décidément, la mode est au débrayage !), plus récemment il a stigmatisé une politique sportive scolaire qu'il s'agit selon lui de repenser entièrement. Alors voilà : pour qu'Alain se calme, et parce que je pense aussi que l'éducation physique à l'école n'est pas très folichonne, je lui refile, gratos, six petits tuyaux (deux aujourd'hui, les quatre autres la semaine prochaine) en vue d'un sport scolaire demain transfiguré : sûr qu'avec toutes ses relations, le leader du muscle au MR ( Willie n'étant plus vraiment là...) en fera un usage bien meilleur que moi. Tuyau 1 : 3 fois 2h/semaine. Faut ça, au minimum, pour ancrer la pratique sportive dans le quotidien de nos chéris : pour qu'ils en prennent l'habitude, pour qu'ils en éprouvent le besoin, comme ils ont pris du Nutella d'abord, ou du Zizi coincoin juste un peu plus tard. 2 h qui se suivent, évidemment, en rappelant que 2 h scolaires ne font que 100 minutes à tout casser. Là-dedans, faut caser un temps de départ pour rejoindre le vestiaire, s'y fringuer sportivement, gagner ensuite la piscine, la salle ou le terrain : et lustucru, faut caser un temps similaire final pour tout refaire en sens inverse ! Avec les lardons de 6 ans, ne rêvons pas, ça fera 2x30 minutes au bas mot et il leur en restera 40 pour gigoter. Au cours des ans, le boulot du prof (qu'il faudra dûment former pour) sera très officiellement d'initier aussi à l'accélération de ces phases déshabillage/rhabillage : si bien qu'on en arrivera à ce que les grands skettés et les grandes skettées de 18 ans bouclent cela en 2x10 minutes (moins, faut pas rêver) et que la séance pour leur éduquer le corps pourra dès lors atteindre 80 minutes quand tout baigne ! Décidément, la nature est bien faite, vu que les grands sont justement capables d'efforts plus prolongés que les petits... Tuyau 2 : l'école ne lave pas ! Les trois séances doivent avoir lieu en fin de lundi, mardi, jeudi et/ou vendredi. D'abord, pas de sport scolaire le mercredi matin, vu qu'une minorité bizarre de bipèdes scolarisés passe quand même l'après-midi à pratiquer en club. Ensuite, il ne peut être que plaisant de se dévisser le derrière de sa chaise vers 14 h plutôt que vers 16 h. Enfin et surtout, cela évite de se rasseoir en sueur et en s'étant grouillés pour refaire des maths ou du français : on se défonce, puis on se rhabille, puis on rentre chez soi ! Et arrivé chez soi, si on se sent poisseux, on se lave ! Si, c'est un peu flairant mais c'est comme ça, encore une fois ne rêvons pas : s'il faut repenser toutes nos infrastructures scolaires en y généralisant les douches, s'il faut au surplus caser dans les horaires le temps que ça va prendre à nos ados de se succéder sous les douches libres en faisant les cons, c'est pas demain la veille qu'on sera sortis de l'auberge et de l'école pour glaner des médailles aux JO ! D'ailleurs, quitte à jouer les Bernard Demontemps, je signale que je date d'une époque où les humanités englobaient déjà 2 h d'éducation physique, mais où les douches à l'école n'étaient même pas envisagées. J'ai joué tous les jours au foot à la récré jusqu'à 18 ans, de 13 h 15 à 13 h 55, avant de me rasseoir en sueur pour les cours de l'après-midi : et aucun de mes condisciples n'est mort de mon odeur,.... quasi tous avaient d'ailleurs joué au foot autant que moi ! Faut pas confondre hygiène et hygiénisme. bernard jeunejeanÀ la semaine prochaine, mes quatre autres tuyaux vous attendent et attendez-vous À tout, ces deux-ci n'Étaient que gnognote...