La victoire de Lens contre Sochaux (avec deux buts d' Aruna Dindane) a mis du beurre dans les épinards du club nordiste tant la situation devenait préoccupante. Lens n'est plus reléguable mais son destin ne tient qu'à un fil. En janvier, les Sang et Or avaient rappelé le Druide, Daniel Leclercq comme belle-mère de Jean-Pierre Papin. Cela avait marché durant les premières semaines mais depuis un mois, la recette magique ne fonctionnait plus. Sans doute parce que le staff a mésestimé le traumatisme de la finale de Coupe de la Ligue perdue (le fameux match de la banderole anti ch'tis). Dix matches sans succès se succédèrent et certains commençaient à implorer du changement. D'un côté, les partisans de Pa...

La victoire de Lens contre Sochaux (avec deux buts d' Aruna Dindane) a mis du beurre dans les épinards du club nordiste tant la situation devenait préoccupante. Lens n'est plus reléguable mais son destin ne tient qu'à un fil. En janvier, les Sang et Or avaient rappelé le Druide, Daniel Leclercq comme belle-mère de Jean-Pierre Papin. Cela avait marché durant les premières semaines mais depuis un mois, la recette magique ne fonctionnait plus. Sans doute parce que le staff a mésestimé le traumatisme de la finale de Coupe de la Ligue perdue (le fameux match de la banderole anti ch'tis). Dix matches sans succès se succédèrent et certains commençaient à implorer du changement. D'un côté, les partisans de Papin évoquaient le départ de Leclercq afin qu'il puisse avoir les coudées franches. D'un autre, certains voulaient se séparer de l'ancien joueur de Bruges. Cette victoire (face à un concurrent direct et face à une équipe en forme) atténue les blessures mais ne résout rien du tout. Car sans les arrêts miraculeux de Vedran Runje, Lens repartait sans rien. " Cela fait du bien d'avoir un peu de réussite car ces derniers temps, on manquait de réalisme en attaque ", expliquait Papin, visant surtout Dindane qui met fin à une période de disette. Un autre monstre sacré doit également craindre pour son avenir. Avec son budget et ses ambitions, jamais le PSG ne doit se retrouver 18e au classement. C'est une des plus grandes faillites du football français qui est en train de se jouer. Et on a beau se dire que le club de la capitale retrouvera son standing d'ici la fin de championnat, la descente en Ligue 2 commence à se matérialiser. Samedi, les Parisiens ont été battus sèchement par Caen (3-0) et se retrouvent à trois points du premier non-reléguable. Les dirigeants ne savent plus quoi faire et ont confirmé Paul Le Guen (qui semble ne plus avoir de solutions) alors que la rumeur d'un retour de Luis Fernandez se propageait. " Le club est au bord du précipice. Tous nos jokers sont grillés. Encore un seul faux pas et Paris sera un club de L2 ", clamait l'attaquant Peguy Luyindula dans Le Parisien. En championnat, le PSG est l'ombre de lui-même et retrouve des couleurs dans les épreuves de Coupe. Car, même en L2, le club disputera la Coupe d'Europe la saison prochaine grâce à sa victoire en Coupe de la Ligue. De plus, les Parisiens se sont qualifiés pour la demi-finale de Coupe de France. Vous avez dit deux visages ? TAYE TAIWO, le défenseur nigérian de Marseille, qui dégage une forte puissance mais qui pêche souvent sur le plan tactique, a prolongé son contrat de deux années supplémentaires. Le médian Mathieu Valbuena a, quant à lui, rempilé jusqu'en 2013. RAYMOND DOMENECH a affirmé dans les colonnes du quotidien Le Monde qu'il boycottera les Jeux Olympiques de Pékin en ne les regardant pas à la télévision. Par ailleurs, lors d'une conférence de presse, le coach de la France a annoncé qu'il était dans ses intentions de tester le meilleur buteur de Ligue 2, Guillaume Hoarau avec les A' face au Mali le 25 mars dernier. Mais il avait renoncé car son club, Le Havre, disputait un match le lendemain. ALAIN PERRIN, l'entraîneur de Lyon, n'est plus en odeur de sainteté auprès du président Jean-Michel Aulas. Les points perdus ces dernières semaines, retardant le septième sacre, ne plaisent pas au président. Le nom de Didier Deschamps circule activement. SEDAN qui a sorti Bordeaux aux penalties, et Amiens (qui a éliminé Dijon) sont les deux clubs de L2 encore en lice en demi-finales de Coupe de France. Sedan recevra le PSG (qui a mis fin à la belle aventure de Carquefou) et Lyon recevra Amiens. LES BOULOGNE BOYS, le groupe de supporters du PSG, à l'origine de la banderole anti-ch'tis a été dissous par le ministère de l'Intérieur. KEVIN MIRALLAS, qui a inscrit les deux premiers buts de Lille à Marseille, a reçu la meilleure cote de son équipe. STéPHANE VANDE VELDE