Andres Palop est-il, à 36 ans et demi, en train de disputer la meilleure saison de sa carrière ? C'est en tout cas ce que pensent la plupart des suiveurs du championnat espagnol parmi lesquels Vicente Del Bosque, le coach de l'équipe nationale. Ceux-ci trouvent le gardien de Séville plus fort qu'en 2007, année où il a gagné la Coupe de l'UEFA. Cette saison-là, Palop permit à son équipe de rejoindre les prolongations en huitièmes de finale contre Shakhtar Donetsk, en marquant un goal de la tête dans les arrêts de jeu. Et après cela, en finale, il sortit trois des quatre tirs au but de l'Espanyol Barcelone. De tels exploits, lui valurent d'être retenu comme troisième gardien lors de l'Euro 2008. Mais quand on lui pose la questi...

Andres Palop est-il, à 36 ans et demi, en train de disputer la meilleure saison de sa carrière ? C'est en tout cas ce que pensent la plupart des suiveurs du championnat espagnol parmi lesquels Vicente Del Bosque, le coach de l'équipe nationale. Ceux-ci trouvent le gardien de Séville plus fort qu'en 2007, année où il a gagné la Coupe de l'UEFA. Cette saison-là, Palop permit à son équipe de rejoindre les prolongations en huitièmes de finale contre Shakhtar Donetsk, en marquant un goal de la tête dans les arrêts de jeu. Et après cela, en finale, il sortit trois des quatre tirs au but de l'Espanyol Barcelone. De tels exploits, lui valurent d'être retenu comme troisième gardien lors de l'Euro 2008. Mais quand on lui pose la question, Palop répond qu'il ne comprend pas les éloges : " Je ne me trouve pas plus sûr, plus concentré et plus rapide qu'à l'époque. Je suis resté le même. " Cette saison, le capitaine andalou est probablement un des rares joueurs de son équipe à évoluer à un haut niveau. Luis Fabiano, par exemple bien qu'il ait inscrit le but de la victoire contre Osasuna, se retrouve bien souvent trop seul pour pouvoir se mettre en évidence. Palop a notamment joué un grand rôle en Coupe du Roi lors de la victoire contre Barcelone en janvier et, la semaine dernière, il a multiplié les parades en demi-finale contre un Getafe très entreprenant. En fait, il y a un secret derrière ces prestations : Palop a perdu deux kilos pour arriver à 79 kilos, son poids idéal : " J'ai désormais la constitution d'un jeune homme ", commentera ironiquement l'intéressé. Une ombre au tableau, Palop commet plus de fautes. Ce fut le cas contre Getafe où il prit un carton jaune mais on songe surtout à son attitude lors du match contre Valence fin janvier. Sur un ballon en profondeur un peu long, Palop est sorti rapidement et a donné un coup dans le bas du dos de David Villa, qui n'avait rien demandé et s'était tourné pour éviter sa sortie... L'arbitre a laissé jouer mais l'adversaire a porté plainte. En attendant, José María del Nido, le président ne tarit pas d'éloges sur son gardien : " Palop est en train de nous offrir de nombreuses heures de gloire et j'espère qu'il continuera en soulevant la Coupe. " ERIC ABIDAL, le défenseur de Barcelone, s'est occasionné à l'entraînement une lésion aux adducteurs de la jambe gauche. Le Français est out deux mois. Le club a annoncé le prolongement jusqu'au 30 juin 2012, le contrat de l'avant-centre vénézuélien Jeffren Suarez (22 ans) dont la clause de départ est désormais de 10 millions d'euros. KARIM BENZEMA, l'attaquant du Real Madrid, va observer deux semaines de repos suite à une lésion musculaire à la jambe gauche. Il ne pourra donc être sélectionné contre Lyon, son ancien club.- GONZALO HIGUAIN, l'attaquant du Real, a manifestement vu sa cote monter au point que le club lui a proposé de prolonger jusqu'en 2016. Sur son site, le Real a annoncé qu'il avait trouvé un accord -verbal- avec la jeune étoile de Santander, Sergio Canales, pour les six prochaines saisons. COUPE : malgré leur défaites, Séville (1-0 à Getafe, 2-0 à l'aller) et l'Atletico Madrid (3-2 à Santander mais 4-0 à l'aller) disputeront le finale le 26 mai. BILBAO s'est incliné face à Villarreal au terme d'un final très chaud avec deux exclusions pour les Basques. A la 88e, Iraola a manqué la conversion d'un penalty avant que Martinez ne se fasse sortir pour un coup de coude et une semelle. Orbaiz, fautif lui aussi, et le coach Caparros ont suivi le même chemin. VICTOR VALDES, le gardien de Barcelone, a disputé le 247e match de sa carrière sous le maillot blaugrana, il rejoint ainsi Salvador Sadurní à la troisième place de ce classement derrière Antonio Ramallets (288) et Andoni Zubizarreta (301). NICOLAS RIBAUDO