ça y est, une fois de plus Jean-Pierre Detremmerie accueille à bras ouverts un de ceux dont il a pleuré le départ. Après les frères Mpenza, dont il a fustigé les changements de signatures (l'un est tout bonnement revenu tandis que l'autre y donne le coup d'envoi d'une rencontre...), c'est au tour de Georges Leekens de réapparaître. On ne saura jamais si le président mouscronnois a réellement profité du mal du pays qui, paraît-il, rongeait Long Couteau ou s'il a for...

ça y est, une fois de plus Jean-Pierre Detremmerie accueille à bras ouverts un de ceux dont il a pleuré le départ. Après les frères Mpenza, dont il a fustigé les changements de signatures (l'un est tout bonnement revenu tandis que l'autre y donne le coup d'envoi d'une rencontre...), c'est au tour de Georges Leekens de réapparaître. On ne saura jamais si le président mouscronnois a réellement profité du mal du pays qui, paraît-il, rongeait Long Couteau ou s'il a forcé la main, toujours est-il que c'est Mouscron qui engage un entraîneur encore sous contrat sous d'autres cieux. Lorenzo Staelens est bien le dindon de la farce : un homme intègre, trop sans doute, qui, de retour du Japon, pouvait terminer sa carrière de joueur à l'Excelsior mais qui eut l'honnêteté de décliner l'invitation et ainsi éviter la (demi)-saison de trop ! Lorenzo eut-il la naïveté de croire qu'une saison calamiteuse lui serait pardonnée ? Le fait que son président aime montrer qu'il maintient sa confiance à un coach qui n'obtient pas de résultats soi-disant parce que le club voit à long terme lui a peut-être fait oublier une cruelle réalité : l'improbabilité d'une relégation en raison des problèmes extrasportifs de Malines, Lommel voire Charleroi, a permis à l'Excel de ne pas travailler dans l'urgence. Pas de limogeage pour mauvais résultats voulait aussi dire ne pas payer deux entraîneurs simultanément et peu de primes de matches à décaisser. A l'heure où chacun compte ses sous... Quand on demande à chaud au président quelle(s) fonction(s) Lorenzo Staelens occupera dorénavant, il a l'audace de refiler la patate chaude et déclare que c'est Leekens, le patron (sic), qui décidera. Pour rappel, voici 12 mois, il annonçait le départ d' HugoBroos (aussi bienvenu financièrement que tous les autres départs du Canonnier) que jamais plus les choix sportifs ne seraient l'apanage d'une seule et même personne ! Alors quand dans quelques mois ou saison, Mc the Knife décidera de relever un nouveau défi et de jouer les pompiers de service (parions que ce sera à l'étranger), le M. fair-play, l'omnipotent Jean-Pierre Detremmerie, adepte du faites comme je dis mais pas comme je fais, enfilera à nouveau le costume qu'il affectionne le plus, celui de Calimero. U air de déjà vu... J Je vends anciennes revues avec reportages et résultats sur le championnat de Belgique et France à partir 1938 ; albums Panini ; tickets ; Sport 80 ; Sport 90 ; Sport Magazine ; Foot Magazine de 1993 à 2002 ; guides et suppléments de la saison, de la Coupe du Monde et de l'EURO ; livres et revues divers sur le football et le cyclisme. Marc Pinchart 161, avenue des Combattants 1332 Genval tél. 02/653 21 09.Cédric Delmotte, Mouscron