Je suis déçu (et le mot est faible) de l'attitude de Monsieur Detremmerie au lendemain de la défaite de son club en finale de la Coupe de Belgique. Sans discuter le match (supporter du Standard, j'étais neutre lors de cette finale), je ne parviens pas à comprendre ce Monsieur. D'accord, l'ascension de Mouscron est remarquable et n'importe quel supporter en Belgique admettra qu'un président aussi impliqué et passionné ne peut qu'être bénéfique à un club de football. D...

Je suis déçu (et le mot est faible) de l'attitude de Monsieur Detremmerie au lendemain de la défaite de son club en finale de la Coupe de Belgique. Sans discuter le match (supporter du Standard, j'étais neutre lors de cette finale), je ne parviens pas à comprendre ce Monsieur. D'accord, l'ascension de Mouscron est remarquable et n'importe quel supporter en Belgique admettra qu'un président aussi impliqué et passionné ne peut qu'être bénéfique à un club de football. De surcroît lorsqu'on voit ce qui se passe au Standard... Mais si la défaite est parfois dure a accepter, elle ne doit pas être prétexte à des pratiques à la limite de la correction. Je me demande si Monsieur Detremmerie aurait tenu plus d'une journée de championnat s'il avait été président du Standard ou de Charleroi. Niveau désillusions, on est nettement mieux servis! Mouscron a eu une saison exactement à l'opposé de celle du Standard: un mauvais premier tour et un excellent second. Les Hurlus se sont hissés pour la première fois de leur histoire en finale de la Coupe et vont en UEFA. Mais là où le consensus est général pour fustiger Preud'homme lorsqu'il critique l'arbitrage, les critiques directes et sans nuances de Monsieur Detremmerie ont quasiment reçu l'approbation générale. Et on a laissé parler ce Monsieur quand il émettait publiquement l'idée d'une éviction du Standard de la Ligue Pro "parce qu'il m'énerve", le tout sur la première chaîne publique. Là encore, personne n'a rien trouvé à redire... Mieux encore, Monsieur Detremmerie porte plainte contre le Standard pour les incompétences de sa direction lors du match GBA-Standard (où Régis Genaux et Robert Spehar avaient été alignés alors qu'ils n'étaient pas qualifiés). Parce que Mouscron a quelque chose à y gagner sportivement? Finalement, pourquoi pas? Mais même pas, le seul but, visiblement, c'est de grapiller quelques euros alors que le championnat est terminé depuis belle lurette, et de posséder le titre honorifique de "premier club wallon". Mais pour un club qui souligne avec raison le fair-play à toute épreuve de ses supporters, est-il normal de recourir à ce genre de pratiques?Et si maintenant Anderlecht portait plainte contre Mouscron? Après tout, les Mauves doivent payer à la commune pour pouvoir y jouer... Et visiblement, à Mouscron, c'est la commune qui doit payer pour le club. Ça ne serait pas plus relevé, mais finalement, on n'est pas à ça près...Denis Carpriau, Liège, ,