On avait prédit un raz-de-marée sur le marché des transferts. Dès la prise de pouvoir du scheik Mansour à Manchester City, on avait déjà fait des Citizens les futurs ogres de la Premier League. Seule l'arrivée de Robinho en 2008 pouvait être placée dans la lignée de la politique de Chelsea ou de celle du Real Madrid. Mais l'excuse de la reprise tardive expliquait l'arrivée de second couteaux ou de jeunes (comme Vincent Kompany). Les faibles (pour ne pas dire médiocres) résultats du début de saison aurait dû conduire à la première révolution de palais lors du dernier mercato hivernal. Certes, Kakáavait failli accepter l'offre de 100 millions d'euros mais avait finalement décliné au nom de l'amour du maillot (six mois plus tard, il a bon dos l'am...

On avait prédit un raz-de-marée sur le marché des transferts. Dès la prise de pouvoir du scheik Mansour à Manchester City, on avait déjà fait des Citizens les futurs ogres de la Premier League. Seule l'arrivée de Robinho en 2008 pouvait être placée dans la lignée de la politique de Chelsea ou de celle du Real Madrid. Mais l'excuse de la reprise tardive expliquait l'arrivée de second couteaux ou de jeunes (comme Vincent Kompany). Les faibles (pour ne pas dire médiocres) résultats du début de saison aurait dû conduire à la première révolution de palais lors du dernier mercato hivernal. Certes, Kakáavait failli accepter l'offre de 100 millions d'euros mais avait finalement décliné au nom de l'amour du maillot (six mois plus tard, il a bon dos l'amour du maillot). Et les stars étaient remplacées par Craig Bellamy, Wayne Bridge et Nigel De Jong. Et on pourrait être reparti pour un nouveau mercato anonyme du côté de City. Paradoxalement, le transfert de Cristiano Ronaldo au Real pourrait être favorable à City. " Il y a dorénavant beaucoup d'argent sur le marché. Cela risque de le rendre intéressant ", a expliqué le manager Mark Hugues. Pourtant, jusqu'à présent, seul le capitaine d'Aston Villa, Gareth Barry, a répondu aux sirènes. Cependant, pas question de verser ni dans la surenchère (beaucoup de clubs décidant d'augmenter la valeur réelle de ses joueurs dès que City se dit intéressé), ni dans l'urgence. City n'est pas européen (ce qui le rend d'ailleurs peu glamour auprès des joueurs) et n'a donc pas d'échéance à respecter. Le club peut donc sagement attendre le mois d'août. Pour viser qui ? C'est en attaque que City a décidé de se renforcer. Le Paraguayen Roque Santa Cruz, qui a marqué 29 buts en 70 apparitions sous le maillot des Blackburn Rovers, a trouvé un accord avec Manchester City. Le montant n'a pas été divulgué mais une clause de départ de 23,4 millions d'euros existe dans le contrat. Les Sky Blues pistent également Carlos Tevez. L'attaquant argentin a définitivement annoncé qu'il ne resterait pas à Manchester United. Reste enfin le cas Samuel Eto'o. Son nom a été cité autant du côté de Milan (l'Inter et l'AC) que de Chelsea ou Manchester. Le nom du défenseur Joleon Lescott (Everton) a également été avancé. Côté départ, Michaël Ball, Didi Hamann, Darius Vassell, Danny Mills et Daniel Sturridge (tous fin de contrat), Kelvin Etuhu, Benjani, Gelson Fernandes, Tal Ben Haim et Jo peuvent se trouver un nouvel employeur. RAFAEL BENITEZ, le manager de Liverpool, a déjà critiqué le calendrier, à peine celui-ci sorti. Il a relevé que son équipe devra jouer trois fois à l'extérieur et deux fois contre les équipes du Big Four le week-end suivant la Ligue des Champions. La saison passée, il avait déjà affirmé que Manchester United avait été favorisé grâce à un meilleur calendrier au deuxième tour. DIDIER DROGBA, l'attaquant ivoirien de Chelsea, a écopé de quatre matches de suspension en Ligue des Champions après son comportement outrancier et agressif envers l'arbitre suite à l'élimination du club anglais en demi-finale contre Barcelone. Le club a fait appel. ROBERTO MARTINEZ, l'ancien manager espagnol de Swansea, a été nommé manager de Wigan et a annoncé qu'il rêvait de conduire les Latics en Coupe d'Europe. Wigan a dû payer un dédommagement de 2,5 millions d'euros à Swansea. PORTSMOUTH sera bien racheté par un homme d'affaires d'Abu Dhabi, Sulaiman Al Fahim qui finalisera le rachat fin juillet après étude des comptes du club. C'est déjà lui qui avait mené les négociations menant au rachat de Manchester City. NEWCASTLE qui vient de descendre, devra payer 12 millions de prime à ses joueurs. Certains éléments (comme Michaël Owen ou Mark Viduka) ont prévu une prime de relégation (ou de fidélité), le club n'ayant jamais imaginé être rétrogradé. D'autres joueurs demanderaient une... revalorisation de salaire pour rester au club et participer à l'opération remontée. WIGAN a transféré son premier joueur en la personne de l'attaquant espagnol, Jordi Gomez qui évoluait à l'Espanyol mais avait été prêté la saison passée à Swansea. MATT DERBYSHIRE, l'attaquant de 23 ans, joker de Blackburn, qui avait été prêté à l'Olympiacos en décembre, est transféré définitivement pour 4 millions d'euros chez les Grecs où il avait inscrit 11 buts en six mois. STÉPHANE VANDE VELDE