Après son revers 3-0 à Hanovre 96, le HSV a encaissé en six déplacements autant de buts ou presque que durant les 17 matches à l'extérieur la saison passée sous la direction de Huub Stevens. Son compatriote Martin Jol envisage sérieusement d'adapter sa tactique quand il évolue à l'extérieur. L'employeur de notre compatriote Vadis Odjidja Ofoe a perdu contact avec le peloton de tête de la Bundesliga. Il n'a engrangé que sept points et encaissé 14 buts (quinze sur l'ensemble de la saison passée) en déplacement. " Nous n'avons pas notre place parmi l'élite en jouant comme ça ", a déclaré l'international allemand Piotr Trochowski au quotidi...

Après son revers 3-0 à Hanovre 96, le HSV a encaissé en six déplacements autant de buts ou presque que durant les 17 matches à l'extérieur la saison passée sous la direction de Huub Stevens. Son compatriote Martin Jol envisage sérieusement d'adapter sa tactique quand il évolue à l'extérieur. L'employeur de notre compatriote Vadis Odjidja Ofoe a perdu contact avec le peloton de tête de la Bundesliga. Il n'a engrangé que sept points et encaissé 14 buts (quinze sur l'ensemble de la saison passée) en déplacement. " Nous n'avons pas notre place parmi l'élite en jouant comme ça ", a déclaré l'international allemand Piotr Trochowski au quotidien Die Welt. Jol se triture les méninges pour trouver la stratégie à adopter away. " En football américain, les équipes alignent généralement une autre formation à l'extérieur ", commente le Néerlandais. " Je ne veux pas aller aussi loin mais il est manifeste que nos meilleurs footballeurs présentent un visage très différent en déplacement et dans leur stade. " Le Kicker effectue une proposition étonnante. Il plaide pour un retour au Stevensive, ce qui implique que le HSV redeviendrait très défensif et miserait davantage sur le seul résultat. " La saison passée, on optait souvent pour un seul avant, soutenu par Rafael van der Vaart ", commente Jol. " Maintenant, nous alignons quatre attaquants, y compris hors de nos bases. Nous devons réfléchir à notre philosophie. Allons-nous rester aussi naïfs ?" Jol estime que ces prestations décevantes ne sont pas uniquement liées à l'occupation de terrain. " Nous devons analyser ce qui arrive. Défendre n'est pas la seule tâche des quatre arrières mais de l'ensemble de l'équipe. A Hanovre 96, l'attaquant Mike Hanke est monté au terrain avec la bonne mentalité : il a joué agressivement, il a conservé le ballon et suscité un danger permanent. Paolo Guerrero doit agir ainsi plus souvent mais de ce point de vue, j'attends davantage de Mladen Petric et de Trochowski. Peut-être dois-je simplement prêter plus d'attention à la composition d'une équipe équilibrée. " DIETER EILTS, l'ancien international, n'est plus sélectionneur des -21 ans, bien qu'ils se soient qualifiés pour l'EURO suédois de l'an prochain. Ses méthodes de travail ne plaisaient pas au sélectionneur Joachim Löw ni à Matthias Sammer, directeur sportif de la fédération. Horst Hrubesch assure l'intérim. JENS LEHMANN (38 ans, VfB Stuttgart) ne va pas enfiler une dernière fois le maillot allemand. Joachim Löw ne trouve pas de temps pour un match de gala. Le gardien, qui a disputé 61 matches internationaux, aurait souhaité effectuer ses adieux à la Mannschaft le 19 novembre, dans une joute amicale contre l'Angleterre, à Berlin. " Nous devons utiliser ces matches pour offrir du temps de jeu et de l'expérience à nos jeunes gardiens ", a déclaré le coach. TORSTEN FRINGS a suivi l'exemple du capitaine Michael Ballack (Chelsea) et a présenté ses excuses publiques à Joachim Löw, qu'il avait critiqué. Les deux hommes sont réconciliés. MÖNCHENGLADBACH : le changement d'entraîneur a des conséquences pour Sharbel Touma, Sascha Rösler et Soumalia Coulibaly. Hans Meyer, qui a succédé à Jos Luhukay le 18 octobre, veut travailler avec un noyau plus restreint et a donc tranché dans le vif. Le trio susmentionné n'a plus sa place à 'Gladbach. HANS-WILHELM MÜLLER-WOHLFAHRT (66 ans) a démissionné de son poste de médecin du Bayern, après 31 ans de service. Il va désormais soigner les joueurs d'Hoffenheim et consacrer plus de temps à la clinique privée qu'il a ouverte cet été et qui est financée par le président d'Hoffenheim, Dietmar Hopp. Il continue à travailler pour la fédération. FRÉDÉRIC VANHEULE