Paul Put entame sa deuxième saison, celle de la confirmation, avec un noyau quasi inchangé. Des joueurs qui ont quitté Daknam, seuls le gardien tchèque Zitka et le défenseur Seyfo étaient titulaires. L'avenir et la condition physique de Rudi demeuraient un point d'interrogation. En fin de contrat, déçu, il est retourné en Norvège. Lokeren reprend le championnat sans Vonasek, son médian gauche si expérimenté: touché aux abdominaux, il est indisponible pour plusieurs mois. Contrairement aux autres saisons, le Sporting n'a pas accueilli d'Africains et n'a pu non plus monnayer de joueurs. Les transferts ont été calmes. Doba et Ingom Issouk ont reçu un contrat de stagiaire le temps de prou...

Paul Put entame sa deuxième saison, celle de la confirmation, avec un noyau quasi inchangé. Des joueurs qui ont quitté Daknam, seuls le gardien tchèque Zitka et le défenseur Seyfo étaient titulaires. L'avenir et la condition physique de Rudi demeuraient un point d'interrogation. En fin de contrat, déçu, il est retourné en Norvège. Lokeren reprend le championnat sans Vonasek, son médian gauche si expérimenté: touché aux abdominaux, il est indisponible pour plusieurs mois. Contrairement aux autres saisons, le Sporting n'a pas accueilli d'Africains et n'a pu non plus monnayer de joueurs. Les transferts ont été calmes. Doba et Ingom Issouk ont reçu un contrat de stagiaire le temps de prouver leur valeur. En Intertoto, Lokeren a été éliminé par le VfB Stuttgart. Face aux Souabes, on a constaté que les atouts offensifs des Waeslandiens sont extrêmement limités, malgré toute leur bonne volonté. DEFENSEMalgré les prestations décevantes de l'international islandais Helgason, Lokeren avait la meilleure défense de D1 la saison dernière. Il le devait avant tout au brillant keeping de Zitka, qui a vu ses performances récompensées par un transfert à Anderlecht. L'international slovène Dabanovic a profité de la blessure de Zitka pour rejouer. Il n'a pas fait tache. Grand et athlétique, il a beaucoup de classe et est difficile à battre, que ce soit sur sa ligne ou sur les hauts ballons. Seuls son coaching et sa motivation sont susceptibles d'être améliorés. Van Der Jeugt est sa doublure. Lokeren aligne un quatuor défensif. A la fin de la saison dernière, il a découvert le Guinéen Sory Conte. Il n'est pas grand mais très mobile et susceptible d'apporter plus de profondeur sur les flancs. De Geest et Van Hoey éprouvent des difficultés à être réguliers. Durant la préparation, l'entraîneur a généralement fait appel à Seyfo et à Katana, puisque Zéré a écopé d'une longue suspension disciplinaire suite à une bagarre avec con coéquipier Sylla. Avec le départ de Seyfo, la défense devra associer la puissance dans les duels de Zéré à la technique et à la sérénité de Katana. Ce duo a encaissé fort peu de buts mais il n'est toutefois pas très mobile, ce qui pose problème face à des attaquants rapides. A gauche, Vidarsson est une certitude: il connaît parfaitement ses possibilités et ses limites, il ne prend pas de risques et se cantonne à sa mission défensive. Peut-être Van Dender lui fera-t-il concurrence, après plus de deux ans de blessures. ENTREJEUSi Rudi, qui a souvent inscrit le but décisif dans les moments difficiles, s'en va vraiment, le duo islandais Gretarsson- Kristinsson sera sous pression. Gretarsson est le pare-chocs tandis que Kristinsson, grâce à sa technique de frappe et à sa vista, Kristinsson sert bien les attaquants. A droite, Sylla semble saisir sa chance tandis que De Beule doit remplacer Vonasek à gauche. Il y a peu d'alternatives, ce qui risque de causer des problèmes en cas de longues blessures. ATTAQUEC'est la même chanson: un duo brillant sans concurrence. Bangoura demeure un centre-avant habile et souple, alors que la vitesse de Zoundi peut déstabiliser la défense adverse. Seul Kimoto, très brouillon et nerveux, est susceptible de remplacer l'un d'eux. CONCLUSIONSur papier, Lokeren dispose toujours d'un noyau qui devrait briguer le subtop, même si le groupe est assez déséquilibré. Devant, par exemple, il n'y a pas assez d'alternatives à Bangoura, s'ils se blessait. On l'a déjà remarqué la saison passée. Le duo Roger Lambrecht- Willy Verhoost n'a pas satisfait la demande de Paul Put, qui souhaitait des avants belges ou européens, comme Kolotilko. En fait, le club n'a pas les moyens d'enrôler des joueurs. L'entreprise de Put est donc périlleuse car l'ambitieux président Lambrechts exige une place parmi les cinq premiers. Il semble peu probable que Lokeren réédite la saison passée, qui fut particulièrement réussie, puisque, pour la seconde année de suite, Lokeren s'est qualifié pour l'Intertoto tout en pratiquant un football offensif attrayant. Frédéric Vanheule