Si le Sparta aligne sa meilleure sélection de la décennie, sa croissance commerciale a des ratés. Le second club de Rotterdam peut devenir un membre stable du ventre mou mais il doit agrandir son stade, le Kasteel. Le directeur technique, Danny Blind, est clair : " Sans aménagement, la question n'est pas de savoir si nous allons perdre la bataille mais quand ", a-t-il déclaré à VI.
...

Si le Sparta aligne sa meilleure sélection de la décennie, sa croissance commerciale a des ratés. Le second club de Rotterdam peut devenir un membre stable du ventre mou mais il doit agrandir son stade, le Kasteel. Le directeur technique, Danny Blind, est clair : " Sans aménagement, la question n'est pas de savoir si nous allons perdre la bataille mais quand ", a-t-il déclaré à VI. Blind est parvenu à composer un excellent noyau malgré un budget très limité, même si le talent du groupe ne se reflète pas vraiment au classement. Le Sparta reste le seul club d' Eredivisie à n'avoir pas encore gagné un seul match cette saison. Certains transferts ( Olaf Lindenbergh, Arne Slot, Nourdin Boukhari et Sander Westerveld) sont le résultat de ses relations mais il veut mettre sur pied une cellule de scouting plus alerte. " Nous développons un excellent football mais il n'est pas rentable. Je ne panique pas. Je préfère terminer 14e en sachant que nous avons une marge de progression que 12e sans savoir à quoi ressemblera le groupe la saison suivante. Le Sparta a maintenant la garantie de pouvoir travailler dans une certaine continuité. Je suis cependant trop ambitieux pour me contenter de la situation actuelle. Nous devons améliorer l'organisation. L'école des jeunes fonctionne mais elle peut mieux. Nous pouvons vraiment grandir, à condition de trouver de nouvelles sources de financement ". Il songe au département commercial. Le Sparta a un budget de 9,9 millions d'euros, bien inférieur à celui de concurrents comme le NEC et le NAC. " C'est la réalité. Nous avons besoin de millions supplémentaires pour rejoindre le ventre mou, sans même parler de nous y implanter définitivement. Nous n'avons pas un président comme Dirk Scheringa comme de l'AZ. Je crois en ce club et à sa capacité à accomplir un pas en avant. C 'est pour cela que j'ai choisi le Sparta : il m'offrait un défi et des perspectives. Cependant, l'argent est la clef de son développement ". L'éQUIPE NATIONALE a gagné 2-0 face à la Slovénie, à Eindhoven. Marco vanBasten a modifié sa tactique, demandant à un entrejeu renforcé de susciter le danger. Il a donc placé Rafael van der Vaart, Robin van Persie, Clarence Seedorf et WesleySneijder derrière l'avant-centre, Klaas-Jan Huntelaar. Sneijder et Huntelaar ont marqué. AEGON, une compagnie d'assurance, devient le sponsor principal de l'Ajax pour sept ans à dater de la saison prochain. On évoque une somme de dix millions à laquelle se grefferaient des primes. Le nouveau sponsor succède à la banque ABN Amro, qui figure sur les maillots ajacides depuis 1991 et paie sept millions. Hedwiges Maduro (22 ans) a reporté sa décision. Le médian, qui arrive en fin de contrat l'été prochain, ne veut pas se décider dans la précipitation. FEYENOORD a engagé Eric Gudde (51 ans), un économiste qui dirige le service des Sports et des Loisirs de Rotterdam, comme directeur général. L'arrière DwightTiendalli, victime d'une fracture du tibia lui ayant valu trois mois de revalidation, a repris les entraînements collectifs. LEO BEENHAKKER, sélectionneur de la Pologne, aimerait s'adjoindre Mario Been, l'entraîneur du NEC, le temps de l'EURO, si la Pologne se qualifie. Il avait déjà été adjoint au Mondial 2006, de la Trinité & Tobago. VITESSE veut discuter d'une prolongation de contrat avec l'arrière Gill Swerts, le médian Remco van der Schaaf et le gardien Piet Velthuizen, qui intéresse la Sampdoria. Tous trois arrivent en fin de contrat en juin. FRÉDÉRIC VANHEULE