Revers de la médaille d'or pour Korzhanenko, convaincue de dopage et disqualifiée. Lanceuse du poids, Irina en a forcément un sur l'estomac : " C'est si bon de crucifier un champion olympique pour prouver que l'on mène la guerre contre le dopage ! ", maugrée-t-elle. Peut-elle maugréer ? Oui et non. Les grands coups de balai portent bien leur nom, on ne chipote pas dans les coins, on vise un maximum d'efficacité : et comme on sera plus efficace (parce qu'on foutra plus la trouille) en crucifiant un médaillé d'or douteux plutôt qu'un pas médaillé douteux...
...

Revers de la médaille d'or pour Korzhanenko, convaincue de dopage et disqualifiée. Lanceuse du poids, Irina en a forcément un sur l'estomac : " C'est si bon de crucifier un champion olympique pour prouver que l'on mène la guerre contre le dopage ! ", maugrée-t-elle. Peut-elle maugréer ? Oui et non. Les grands coups de balai portent bien leur nom, on ne chipote pas dans les coins, on vise un maximum d'efficacité : et comme on sera plus efficace (parce qu'on foutra plus la trouille) en crucifiant un médaillé d'or douteux plutôt qu'un pas médaillé douteux... Dans le langage courant, ça s'appelle " faire un exemple ", ou " payer pour les autres ". Cela a un côté vache, car celui qui décroche la timbale d'or n'est sans doute pas plus chargé que ceux qu'il a coiffés sur le fil... mais c'est le moins mauvais moyen pour que le sport/spectacle se rapproche un peu du sport/santé. Ceci dit, dans le contexte actuel, si tu es magouilleur malin, le meilleur moyen pour rafler l'or est peut-être de calculer pour ne rafler que l'argent, puis d'attendre peinard la disqualification de celui qui t'a précédé... Faire un exemple. En foot, c'est ZZ qui s'y est récemment collé : pas Zizou, mais Zéphirin Zoko. L'Ostendais d'Abidjan s'est ramassé un second carton jaune contre Bruges, pour avoir exprimé sa joie de buteur en enlevant le haut. Sur le fait, rien à redire, la loi est claire : depuis juillet 2004, l' International Board a ajouté en ce sens une décision 6 à sa loi 12. Je ne peux donc que conseiller à GilbertBodart et aux dirigeants d'Ostende d'écraser,... mais en redoublant d'attention : on devrait encore inscrire approximativement 800 buts d'ici la fin du championnat de D1, et il m'étonnerait que plus aucun des 800 buteurs n'exhibe sa viande pectorale,... et il m'étonnerait plus encore que l'un ou l'autre de ces exhibitionnistes ne bénéficie pas alors de la clémence arbitrale ! Auquel cas Gilberto devra alors plonger sur le téléphone de Luc Misson et intenter avec lui un procès à l'URBSFA, pour erreur d'arbitrage doublée d'attitude discriminatoire ! Sur le fond maintenant, était-ce bien malin de se mettre à filer du carton jaune pour pareilles couillonnades ? Oui et non. Non parce que c'est trop cher payé par rapport aux agressions scandaleuses qui ne sont pas davantage réprimées, voire qui le sont moins : je propose en pareil cas un carton rose, ça serait joli, et qu'il en faille six pour une suspension ! Eh oui, parce que tous ces mecs ne trouvant rien d'autre qu'un torse à poil pour exprimer leur joie me consterne chaque jour davantage quant aux possibilités de progrès du cerveau humain : ça sent le retour au singe, laisse faire, et le jour est proche où les footballeurs se la secoueront pour manifester leur contentement. Okay si, tout à la joie d'avoir scoré, le buteur souhaite dédier son but : à son bébé comme Bebeto, à sa gonzesse en la pointant du doigt, à sa tata, à sa mémé, ou à son pote malade encouragé par petit mot gentil sur t-shirt... Mais en exhibant ses pectos, le buteur ne dédie son but qu'à son nombril. Tiens, en Provinciales, je ne vois quasi jamais de buteur/stripteaseur : plus star, plus con ? Un qui n'enlèvera pas son maillot désormais singularisé, mais manifestera à chaque but sa fierté de le porter, c'est le leader au classement des buteurs, TosinDosunmu pour l'instant. Initiative heureuse de la Ligue Pro ? Non, non et non. Parce que le foot est un sport collectif déjà assez individualisé sans ça. Parce que ça vexe tous ceux qui, sous prétexte d'uniformité explicite et bienséante, sont réprimandés au moindre bas baissé ou maillot débordant du short. Parce qu'il finira par y avoir à la clé du pognon donc des polémiques, rappelez-vous d'ailleurs l'EURO de juin dernier. ça a commencé à rouscailler sur le classement des buteurs : Zidane ou Tudor qui dévie ? Stiel, ou Rooney sur le piquet puis sur Stiel puis dans le but ? Les vieux du Board vont-ils devoir réglementer ça ? ! par Bernard Jeunejean" En EXHIBANT SES PECTOS, le buteur ne dédie son but qu'à son nombril "