L'avènement des smartphones et des apps qui les entourent a transformé, en quelques années à peine la course à pied. Autrefois réservées aux pros, les mesures des vitesses, rythmes, distances (avec tracé sur Google Maps) et calories brulées se démocratisent. Le GPS, l'accéléromètre et le gyroscope des téléphones intelligents aident ainsi des dizaines d'applications à encourager le joggeur....

L'avènement des smartphones et des apps qui les entourent a transformé, en quelques années à peine la course à pied. Autrefois réservées aux pros, les mesures des vitesses, rythmes, distances (avec tracé sur Google Maps) et calories brulées se démocratisent. Le GPS, l'accéléromètre et le gyroscope des téléphones intelligents aident ainsi des dizaines d'applications à encourager le joggeur. Toutes surveillent et commentent ses statistiques, à partager éventuellement via Facebook. Parmi celles-ci, on retiendra NIKE+ GPS pour son interface hyper conviviale et ses commentaires enjoués, en français dans le texte. Avec ses programmes d'échauffement et ses Fitness Class proposant par exemple de préparer un marathon, RUNKEEPER se montre lui nettement plus pro. Et s'accompagne d'une foule d'accessoires entre cardio-mètre et balance intelligente. Comme pour ADIDAS MICOACH et d'autres apps de la même famille, l'objectif est ici de pousser à l'achat de matériel biométrique complémentaire affinant l'analyse des courses par les smartphones. Spécialiste du genre avec un catalogue de 12 montres intelligentes pour nageurs, cyclistes et/ou coureurs, Garmin répond aussi à l'appel de la course avec GARMIN FIT. Cette apps ne se connecte toutefois pas directement en bluetooth au téléphone. Mais nécessite un adaptateur (dongle Ant+ à 39 euro) se greffant en bas de l'iPhone (pas d'Android) pour communiquer avec des podomètres et autres ceintures cardio. Un montage pour le moins contraignant. Dans un registre nettement plus décalé, on épinglera également REEBOK PROMISE KEEPER. Si l'apps pour joggeurs est assez classique, elle exploite les réseaux sociaux avec panache. Après avoir planifié un calendrier de courses, l'utilisateur qui ne respecte pas ses engagements se voit automatiquement dénoncé sur Facebook et Twitter. L'humiliation publique ne suffit pas ? ZOMBIES, RUN ! menace le coureur de mort. Se pratiquant au casque, cette apps créé des parcours urbains où l'intensité des râles de zombie et les indications radio d'un coéquipier imaginaire tiennent lieu de guidage GPS. Courir, rien de tel pour la santé. PAR MICHI-HIRO TAMAÏ