Ostende a encore créé la surprise, vendredi passé, en présentant Nicolas Lombaerts à Durbuy, la seconde résidence de Marc Coucke. Le défenseur central de 32 ans va se produire à la Versluys Arena les trois saisons à venir. En même temps, Ostende a reconduit le contrat de Franck Berrier (33 ans) jusqu'en 2019.
...

Ostende a encore créé la surprise, vendredi passé, en présentant Nicolas Lombaerts à Durbuy, la seconde résidence de Marc Coucke. Le défenseur central de 32 ans va se produire à la Versluys Arena les trois saisons à venir. En même temps, Ostende a reconduit le contrat de Franck Berrier (33 ans) jusqu'en 2019. Le club poursuit sa progression sportive, avec l'embauche de Lombaerts. Car Yves Vanderhaeghe n'a pas digéré les 37 buts encaissés en trente matches. Il espérait que sa moyenne soit inférieure à un but par partie. Avec Lombaerts aux côtés de David Rozehnal, le Tchèque de 36 ans dont le contrat va sans doute être prolongé, au terme d'une bonne saison, la défense devrait faire mieux. Sur le plan offensif, on s'attend au départ de Landry Dimata, qui vise un championnat plus relevé. Il a longtemps été question du VfL Wolfsburg, avec lequel son manager Didier Frenay entretient de bons contacts. On a parlé d'une indemnité de transfert de cinq millions mais si Dimata confirme en PO1 ses prestations des derniers mois, le montant pourrait dépasser les dix millions. Le KVO le sait : la quatrième place des PO1 donne accès à un billet pour les tours préliminaires de l'Europa League. Le billet direct pour les poules, assorti d'au moins 2,6 millions de prime de départ, est revenu à Zulte Waregem mais une campagne européenne serait une étape logique de l'évolution du club. La montée en 2013, deux saisons en PO1, une tribune principale rénovée, où simples supporters et clients business sont enfin accueillis comme il se doit, la finale de la coupe : " Depuis cette saison, Ostende est un vrai club de D1 ", déclare le directeur général Patrick Orlans. Pour le moment, les PO1 soulèvent un intérêt plutôt modéré. Les Ostendais étaient 13.000 au stade Roi Baudouin mais en championnat régulier, le nombre d'abonnés n'est que de 3.800, 5.000 en comptant les VIP. Le club a écoulé 2.400 abonnements pour les play-offs. Orlans : " Ces cinq matches à domicile intéressent énormément nos clients commerciaux mais les supporters se font désirer. Il nous faut fidéliser le plus vite possible les 8.000 personnes qui se sont déplacées à Bruxelles mais qui ne viennent jamais à l'Albertpark. " Cette saison, l'assistance moyenne est passée de 6.114 à 7.900 mais le club n'envisage pas d'agrandir son stade, qui peut accueillir 8.500 personnes. " Nous avons vendu 1.100 seats en moyenne. Les 1.500 places ont toutes trouvé acquéreur pour la moitié des matches. En plus, nous avons écoulé en moyenne 1.500 arrangements VIP, avec des pics à 1.800. Nous essayons maintenant de remplir le reste de la tribune. Nous n'avons toujours pas de vrais supporters de la victoire. Je ne peux plus imprimer des dépliants expliquant qu'on s'amuse bien chez nous car nos clients commerciaux viennent déjà de partout. Maintenant, il faut attirer les gens au stade par du football de qualité. Je ne dis pas que nous devons terminer quatrièmes mais c'est quand même notre objectif. Ostende en Europe, ça fournirait une campagne unique. " CHRIS TETAERT ET THOMAS BRICMONT