Stéphane Demol est probablement un bon coach mais quand il affirme que le staff actuel de l'équipe nationale ne fait que récolter ce que lui et René Vandereycken ont semé, il s'y croit et pas un peu. Même si je ne suis pas un fan inconditionnel de Georges Leekens et Marc Wilmots, il faut bien avouer qu'ils ont donné une âme à cette équipe.
...

Stéphane Demol est probablement un bon coach mais quand il affirme que le staff actuel de l'équipe nationale ne fait que récolter ce que lui et René Vandereycken ont semé, il s'y croit et pas un peu. Même si je ne suis pas un fan inconditionnel de Georges Leekens et Marc Wilmots, il faut bien avouer qu'ils ont donné une âme à cette équipe. J'ai toujours trouvé que l'on a exagéré dans le prétendu flair dont a fait preuve Vandereycken en sélectionnant des joueurs inconnus évoluant aux Pays-Bas. C'est vrai que dans le sud du pays, nous ne suivons pas l'Eredivisie avec la même attention que le championnat de France (excepté cette saison en raison de la présence de Michel Preud'homme). Mais quand un coach arrive à la tête de l'équipe nationale, il se doit quand même de jeter un coup d'£il sur la liste des joueurs sélectionnables ou susceptibles de l'être (comme les footballeurs à la double nationalité). Alors, quand il y a un jeune style JanVertonghen ou Moussa Dembélé, qui fait partie de l'équipe nationale Espoirs et qui est titulaire incontournable dans une équipe comme l'Ajax ou l'AZ qui joue les premiers rôles, c'est quand même un minimum que de le visionner. Et puis, on nous parle des réussites, mais où sont tous ces autres (et nettement plus nombreux) joueurs style Gill Swerts ? S'il n'y a pas de grand changement entre les noyaux d'alors et l'actuel, il y a une grande différence, c'est que maintenant les Diables gagnent des matches, ce qui n'était pas le cas précédemment même pas contre des équipes au-delà de la 100e place FIFA. Grâce à sa science de la communication, le grand connaisseur qu'est Vandereycken pouvait faire deux équipes avec les joueurs qui déclinaient la convocation. Nous avons eu droit à des excuses dont quelques-unes carrément loufoques. Je ne pense pas que si, aujourd'hui, l'équipe nationale devait participer à un tournoi rémunérateur au Japon, Leekens devrait faire appel à un joueur évoluant en D2 italienne comme ce fut le cas il y a deux ans avec RadjaNainggolan. Ironie du sort maintenant qu'il fait son trou dans le Calcio, on ne va même plus le voir. Evidemment, comme il le disait lui-même voici quelques semaines dans S/F Mag, il y a de la concurrence dans l'entrejeu. Toutes vos réactions et annonces sont les bienvenues chez Sport/Foot Magazine, Rue de la Fusée 50, boîte 5, 1130 Bruxelles ou via e-mail : sportmagazine@roularta.be . La rédaction se réserve le droit de raccourcir vos textes ou de les refuser. Prière de joindre votre nom et votre lieu de résidence. Merci. MICHEL DOMBRET, OTTIGNIES