Pas simple de s'appeler Dembélé dans le monde du foot. Si, chez nous, on pense immédiatement à Mousa, l'ex-Spurs aujourd'hui en Chine, nos voisins français songent plutôt à Ousmane, le Barcelonais, champion du monde et cinquième transfert le plus cher de l'histoire. Il y en a pourtant un autre qui casse la baraque actuellement en Ligue 1 : Moussa, avec deux S, le centre-avant de Lyon.
...

Pas simple de s'appeler Dembélé dans le monde du foot. Si, chez nous, on pense immédiatement à Mousa, l'ex-Spurs aujourd'hui en Chine, nos voisins français songent plutôt à Ousmane, le Barcelonais, champion du monde et cinquième transfert le plus cher de l'histoire. Il y en a pourtant un autre qui casse la baraque actuellement en Ligue 1 : Moussa, avec deux S, le centre-avant de Lyon. Buteur face à Monaco pour l'ouverture de la compétition, il a enchaîné par deux doublés contre Angers et Amiens lors des 2e et 5e journées de championnat et trône en tête du classement des buteurs avec Victor Osimhen, l'ex-Carolo, désormais à Lille. Si le Franco-Malien a déjà fait s'emmêler les pinceaux au commentateur Laurent Paganelli, en bord de terrain, ou au consultant anglais Joey Barton, en radio, en raison de son homonymie, il martyrise surtout les défenses adverses par son sens du but et les brèches qu'il crée. Joueur de surface, ce véritable numéro 9 s'est même retrouvé dans les petits papiers de Man U ou de la Juventus qui auraient aimé l'attirer cet été mais se sont vu opposer une fin de non-recevoir par Jean-Michel Aulas, le président, qui voit en lui " l'un des symboles du nouveau projet OL ". C'est pourtant au PSG que le gamin de Pontoise a été formé de 8 à 16 ans, avec notamment Kingsley Coman ou Adrien Rabiot. Craignant de ne pouvoir se faire une place chez les A à l'arrivée des Qataris dans la capitale, il a ensuite traversé la Manche, en 2012, pour parfaire sa formation à Fulham. Il y éclate en Championship en 2016 avant de rejoindre Brendan Rodgers qui promet de faire de lui son nouveau Luis Suarez, au Celtic. S'il n'a pas encore la stature de l'Uruguayen, ses 51 pions en 94 matches en Écosse ont convaincu l'OL d'aligner 22 millions pour ses services la saison dernière. Après 6 mois compliqués, il a désormais mis tout le monde d'accord en L1. A 23 ans, il ne lui reste plus qu'à convaincre Didier Deschamps. En espérant qu'il différencie les Dembélé.