Six matches avec le Bayern, un but et un assist, un match avec l'équipe nationale et un but, voilà le bilan de Sebastian Deisler(24 ans) cette saison. Il y a dix jours, l'entraîneur du Bayern, Felix Magath, l'avait remplacé à la mi-temps du match contre Schalke 04. Quatre jours plus tard, de l'hôtel turinois où le Bayern préparait son match de Ligue des Champions contre la Juventus, le médian a téléphoné au manager, Uli Hoeness. Il voulait rentrer chez lui. Immédiatement. Deisler savait qu'il ne serait pas titularisé, il a fait ses bagages et sauté dans le premier vol à destination de Munich, pour consulter le Pr. Florian Holsboer, qui l'a soigné pour sa première dépression l'hiver dernier.

Flash-back. Après la victoire 4-1 du Bayern contre Dortmund, le 9 novembre 2003, Deisler, auteur de deux assists, avait demandé un soutien psychologique. Il ne pouvait plus supporter la pression qui l'accablait depuis ses débuts professionnels à Mönchengladbach en 1998. Après 14 matches de Bundesliga, Deisler avait été bombardé le plus grand talent de l'Allemagne. A 19 ans, Hertha BSC l'a transféré pour deux millions. Deux saisons plus tard, le Bayern enrôlait l'international. Las, une cascade de blessures et cinq opérations ont empêché le joueur de répondre à l'attente de tout le pays. En proie à des problèmes familiaux, suite à la grossesse difficile de sa compagne, il a sombré dans la dépression et été hospitalisé.

Deisler est rentré chez lui le 26 janvier dernier. Le 2 février, il reprenait l'entraînement individuel. Il a fait l'impasse sur l'EURO mais, après quatre semaines de vacances, ressourcé, il a entamé la préparation avec le Bayern. D'emblée, il a été réintégré au noyau. Il a fait de son mieux, sans retrouver son niveau. " Sebastian se met lui-même la pression. Il ne supporte pas de ne pas bien jouer ", a déclaré le psychiatre qui le soigne, estimant cette rechute normale et provisoire. Il s'attend à ce que Deisler soit de nouveau sur pied dans quelques semaines.

ANDREAS KÖPKE (42 ans), ex-international, succède à Sepp Maiercomme entraîneur des gardiens de l'équipe nationale. Il a signé jusqu'en 2006. THOMAS DOLL (38 ans) est donc le nouvel entraîneur du HSV, qui a renvoyé Klaus Toppmöller. Doll, un des premiers joueurs de la RDA à avoir rejoint la Bundesliga, entraînait les amateurs du HSV. Il a remporté son premier match, à Dortmund, et a pleinement savouré l'ovation des supporters.

BUTEURS : 1. Neuville (Mönchengladbach) 8 buts ; 2. Cacau (Stuttgart), Klose (Brême), Mintal (Nuremberg) 6 ; 5. Berbatov (Leverkusen 5.

(G. Foutré)

Six matches avec le Bayern, un but et un assist, un match avec l'équipe nationale et un but, voilà le bilan de Sebastian Deisler(24 ans) cette saison. Il y a dix jours, l'entraîneur du Bayern, Felix Magath, l'avait remplacé à la mi-temps du match contre Schalke 04. Quatre jours plus tard, de l'hôtel turinois où le Bayern préparait son match de Ligue des Champions contre la Juventus, le médian a téléphoné au manager, Uli Hoeness. Il voulait rentrer chez lui. Immédiatement. Deisler savait qu'il ne serait pas titularisé, il a fait ses bagages et sauté dans le premier vol à destination de Munich, pour consulter le Pr. Florian Holsboer, qui l'a soigné pour sa première dépression l'hiver dernier. Flash-back. Après la victoire 4-1 du Bayern contre Dortmund, le 9 novembre 2003, Deisler, auteur de deux assists, avait demandé un soutien psychologique. Il ne pouvait plus supporter la pression qui l'accablait depuis ses débuts professionnels à Mönchengladbach en 1998. Après 14 matches de Bundesliga, Deisler avait été bombardé le plus grand talent de l'Allemagne. A 19 ans, Hertha BSC l'a transféré pour deux millions. Deux saisons plus tard, le Bayern enrôlait l'international. Las, une cascade de blessures et cinq opérations ont empêché le joueur de répondre à l'attente de tout le pays. En proie à des problèmes familiaux, suite à la grossesse difficile de sa compagne, il a sombré dans la dépression et été hospitalisé. Deisler est rentré chez lui le 26 janvier dernier. Le 2 février, il reprenait l'entraînement individuel. Il a fait l'impasse sur l'EURO mais, après quatre semaines de vacances, ressourcé, il a entamé la préparation avec le Bayern. D'emblée, il a été réintégré au noyau. Il a fait de son mieux, sans retrouver son niveau. " Sebastian se met lui-même la pression. Il ne supporte pas de ne pas bien jouer ", a déclaré le psychiatre qui le soigne, estimant cette rechute normale et provisoire. Il s'attend à ce que Deisler soit de nouveau sur pied dans quelques semaines. ANDREAS KÖPKE (42 ans), ex-international, succède à Sepp Maiercomme entraîneur des gardiens de l'équipe nationale. Il a signé jusqu'en 2006. THOMAS DOLL (38 ans) est donc le nouvel entraîneur du HSV, qui a renvoyé Klaus Toppmöller. Doll, un des premiers joueurs de la RDA à avoir rejoint la Bundesliga, entraînait les amateurs du HSV. Il a remporté son premier match, à Dortmund, et a pleinement savouré l'ovation des supporters. BUTEURS : 1. Neuville (Mönchengladbach) 8 buts ; 2. Cacau (Stuttgart), Klose (Brême), Mintal (Nuremberg) 6 ; 5. Berbatov (Leverkusen 5. (G. Foutré)