Le foot se décline en plusieurs disicplines. Le foot en salle a aquis ses lettres de noblesse et le beach soccer est sur le point d'en faire autant. L'Union Belge est sur la balle et cet art-là pourrait rejoindre un jour la grande maison de verre.
...

Le foot se décline en plusieurs disicplines. Le foot en salle a aquis ses lettres de noblesse et le beach soccer est sur le point d'en faire autant. L'Union Belge est sur la balle et cet art-là pourrait rejoindre un jour la grande maison de verre. "A l'étranger, le beach soccer a déjà fait son trou", certifie Frédéric Waseige. "De grandes stars s'y sont reconverties et gagnent confortablement leur vie. La Belgique a rejoint la Pro Beach Soccer via l'initiative de PLS Consult, une société qui a investi 720.000 euros afin de lancer ce sport chez nous. Elle m'a demandé de mettre une équipe nationale sur pied. Je l'ai fait avec de figures connues de la D1: Marc Degryse, Georges Grün, Philippe Vande Walle, Danny Boffin, Didier Wittebolle, Alex Czerniatynski, Simon Tahamata, Serge Kimoni, etc. Nous avons déjà des invitations afin de nous produire à l'étranger, en France notamment. Eric Cantona et son frère Joël sont des adeptes de ce sport. C'est un début mais je suis certain que le beach soccer deviendra vite médiatique et populaire en diable. Je suis chargé de trouver du jeune talent. Il y a en a partout et, en Espagne, de simples joueurs de plages sont devenus des stars du beach soccer. Cela devrait aussi être le cas en Belgique. Je visionnerai aussi des matches de mini-foot car il y a là pas mal de joueurs très doués sur le plan technique. C'est une discipline éprouvante physiquement. On assiste à des exploits techniques de toute beauté. Les buts se succèdent à une cadence élévée".