LE TEMPÉRAMENT

A 19 ans depuis le 15 avril, on peut affirmer que Steven Defour a un sacré tempérament. Quitter Genk à 18 ans, dans les circonstances que l'on connaît, et s'imposer dès son arrivée au Standard, malgré la concurrence de joueurs expérimentés comme Sergio Conceiçao et Milan Rapaic, démontre une personnalité au caractère bien trempé. Chez les Diables, il s'est aussi vite adapté.
...

A 19 ans depuis le 15 avril, on peut affirmer que Steven Defour a un sacré tempérament. Quitter Genk à 18 ans, dans les circonstances que l'on connaît, et s'imposer dès son arrivée au Standard, malgré la concurrence de joueurs expérimentés comme Sergio Conceiçao et Milan Rapaic, démontre une personnalité au caractère bien trempé. Chez les Diables, il s'est aussi vite adapté. Sa petite taille (1,74 m) le handicape bien évidemment mais il dispose d'un bon timing et d'une excellente détente verticale, ce qui lui permet même de parvenir à prendre le meilleur dans le jeu aérien face à des joueurs de plus grande taille. La présence de grands gabarits ainsi que son positionnement sur le terrain font qu'il émerge très peu de la tête dans les 16 mètres. Steven dispose d'arguments techniques au-dessus de la moyenne. Mais il arrive qu'il y ait du déchet dans son jeu parce qu'il essaye très souvent d'atteindre une vitesse d'exécution très élevée. Du coup, son jeu devient un jeu à risques. Par contre, il maîtrise sans trop de problèmes les gestes de base et ceci des deux pieds, que ce soit frappes, contrôles, passes et centres. C'est un joueur qui, à 19 ans, fait preuve d'une excellente mentalité et qui renonce rarement pendant les matches. Par moments, il doit encore contrôler ses émotions comme par exemple lors du match contre Genk à Sclessin et son duel avec Hans Cornelis. Le fait qu'il soit désigné capitaine à son âge prouve bien que le staff et tout le club apprécient son comportement. Les clubs de foot actuels recherchent des joueurs possédant une vitesse de course au-dessus de la moyenne car le jeu va de plus en plus vite. Quand, comme le Limbourgeois, on allie explosivité avec endurance, alors, on devient un footballeur très convoité par les équipes de haut niveau. Cette double qualité lui permet de répéter les efforts à grande vitesse tout au long du match. Pour le moment, son rôle dépend en grande partie de la tactique. Si son coach (au Standard ou avec les Diables) décide d'utiliser deux demis récupérateurs relayeurs dans l'axe et qu'il choisit de jouer avec deux attaquants, il est presque acquis que Steven va évoluer sur un flanc. Pour lui permettre de jouer en soutien d'attaque, le coach doit quasiment enlever un des deux attaquants ou un des deux médians axiaux. Actuellement, il est plus rentable sur les flancs où sa vitesse et la qualité de ses centres font merveille. Même si son rendement est déjà fantastique pour un joueur de son âge, sa marge de progression est encore immense surtout s'il garde bien les pieds sur terre et écoute les conseils que lui prodiguent son entraîneur ainsi que les joueurs les plus expérimentés. Par contre, le fait d'être Belge peut légèrement le handicaper car c'est dans les grandes compétitions mondiales et européennes qu'un joueur apprend le plus au niveau de l'expérience. Même s'il possède encore quelques lacunes notamment au niveau du placement défensif, il compense ces petites erreurs par un retour très rapide et par une envie, rarement prise en défaut, de participer à la récupération. Il fait preuve d'une grande agressivité qui lui permet de récupérer pas mal de ballons lorsqu'il effectue un travail de pressing. Bref, il laisse rarement son partenaire de flanc dans des situations délicates et l'arrière d'aile évoluant derrière lui est rarement seul.Ce n'est certainement pas grâce à sa puissance physique et à son gabarit que Steven Defour possède une excellente frappe de balle des deux pieds. Sa maîtrise technique, couplée d'une rapidité dans le geste au moment d'armer son tir, est telle que le résultat est très positif quant à la puissance de frappe pour un joueur de cette stature. par étienne delangre