Steven Defour (32 ans) s'entraînait depuis quelques semaines avec Malines. Il avait lui-même demandé refuge dans ce club après que l'Antwerp ne l'ait pas prolongé. Il avait un but très clair : convaincre les décideurs malinois de lui offrir un contrat.
...

Steven Defour (32 ans) s'entraînait depuis quelques semaines avec Malines. Il avait lui-même demandé refuge dans ce club après que l'Antwerp ne l'ait pas prolongé. Il avait un but très clair : convaincre les décideurs malinois de lui offrir un contrat. Mais que peut apporter Defour ? Malines n'a volontairement transféré personne pour meubler son entrejeu, histoire de laisser le champ libre à Aster Vranckx. Avec Joachim Van Damme et Rob Schoofs, on a deux autres certitudes dans cette portion de terrain. Si le coach maintient son 4-3-3, l'un des trois devra s'effacer pour laisser sa place à Defour. Le point positif, c'est que Vrancken dispose maintenant d'autres possibilités tactiques. Contre des adversaires costauds, Defour pourra être associé à Van Damme pour donner plus de grinta à la ligne médiane. Schoofs ou Vranckx peuvent alors occuper le poste avancé du triangle. Vrancken a vite été séduit par le niveau de Defour : " Il joue simple. Chaque passe est appuyée et calibrée. C'est une caractéristique du foot moderne et mes jeunes joueurs pourraient en tirer profit. " Vranckx pourrait être un des premiers bénéficiaires. Dans le meilleur des cas, Defour va terminer son parcours dans le club dont il rêvait et Vranckx va réussir une saison qui lui permettra de partir dans un meilleur championnat. Ce serait le jackpot pour Malines, qui aurait alors attiré un très bon joueur pour peu d'argent, et ferait une grosse opération financière dans quelques mois. Reste une interrogation : après quinze ans de foot à un haut niveau, le corps fragile de Steven Defour va-t-il tenir la distance ?