Voici dix jours, Francis Decourrière, le président de Valenciennes, était invité sur le plateau de Studio 1 La tribune. Il a eu une expression bizarre pour qualifier Sport/Foot Magazine : un mélange entre France Football et Gala ! Explications.
...

Voici dix jours, Francis Decourrière, le président de Valenciennes, était invité sur le plateau de Studio 1 La tribune. Il a eu une expression bizarre pour qualifier Sport/Foot Magazine : un mélange entre France Football et Gala ! Explications. Que vouliez-vous dire ? Je suis abonné depuis quatre ou cinq ans. J'aime ce que vous faites. Vous cherchez les sujets originaux en évitant les analyses trop techniques. Nous comparer à Gala, c'est un peu vexant. Ce n'était pas négatif ! Vous nous assimilez à de la presse people. Vous avez un côté people par le fait que vous n'hésitez pas à mettre le doigt là où cela fait mal. Si un joueur n'est pas content, vous lui donnez la parole. Si la situation se dégrade à Charleroi (sic), vous le dites... La presse française est différente ?Cette facette poil à gratter est moins présente. Nos journalistes ont un côté politiquement correct plus développé. Il y a quatre ou cinq clubs qui les intéressent. Le reste est un peu secondaire. Pourquoi vous êtes-vous abonné ?Stéphane Pauwels m'avait prêté un exemplaire et j'ai accroché. Je trouve juste que vous ne faites pas énormément d'articles spécifiques sur votre équipe nationale. Avec des gars comme Vermaelen, Vertonghen, Witsel et Hazard, vous disposez d'un excellent matériel. Chez nous, c'est le contraire : on tartine sur les Bleus pour le moindre petit truc ! Et dans votre entourage ? Je vais faire abonner mon recruteur. Il y a 10 kilomètres entre Valenciennes et la frontière belge. Mais c'est comme si un mur nous séparait ! On ne capte plus la RTBF et des journaux belges ne nous parviennent plus. J'ai quelques échos de votre championnat dans La Voix du Nord du lundi. J'arrive quand même à suivre La tribune du lundi. Mais pas les résumés de matches du samedi soir : ils sont diffusés en même temps que ceux de la Ligue 1. Valenciennes, c'est le petit Poucet médiatique en comparaison avec Lille et Lens ? La presse régionale nous traite bien : La Voix du Nord donne la parole à tous les clubs. France 3 aime bien Lille et Lens, qui est devenu le plus grand club du Nord depuis une quinzaine d'années. Boulogne et Valenciennes sont de petites villes. Quant à la presse nationale... Si nous réalisons un bon résultat contre Lille, on dira que ce sont eux qui ont mal joué ! Combien recevez-vous en droits télé ?18 à 20 millions d'euros. Si le championnat s'arrêtait aujourd'hui, nous aurions 19 millions. Les gros clubs reçoivent trois ou quatre fois plus. La division est proportionnelle. Même les clubs de Ligue 2 touchent quelques millions d'euros.