Pourquoi s'en priver ? Comme Mini, Fiat a décidé de décliner son modèle phare jusqu'à plus soif. Quitte, certes, à s'éloigner franchement des lignes et de l'esprit du mythique modèle originel. En plus des classiques versions cabriolet (500 C) et sportive (Abarth 500) déjà commercialisées, la famille italienne s'apprête ainsi à accueillir progressivement la 500 L (monovolume 5 places)... elle-même déclinée rapidement dans une version Trekking à la carrosserie d'aventurier. Même ...

Pourquoi s'en priver ? Comme Mini, Fiat a décidé de décliner son modèle phare jusqu'à plus soif. Quitte, certes, à s'éloigner franchement des lignes et de l'esprit du mythique modèle originel. En plus des classiques versions cabriolet (500 C) et sportive (Abarth 500) déjà commercialisées, la famille italienne s'apprête ainsi à accueillir progressivement la 500 L (monovolume 5 places)... elle-même déclinée rapidement dans une version Trekking à la carrosserie d'aventurier. Même s'il est difficile d'imaginer que le petit pot de yaourt étriqué de 1957 puisse enfanter d'un tel modèle, l'année prochaine, Fiat " gonflera " encore sa 500 dans une version à sept places. Avant de clôturer cette première salve avec un SUV, la 500 X. En attendant, la 500 L se profile comme l'alliée des familles grâce à son habitabilité généreuse et surtout sa modularité intelligente. Les sièges arrière sont installés sur des rails coulissants, les dossiers sont inclinables et le tout se rabat en un tournemain vers les fauteuils avant. Le siège passager avant peut même se rabattre en portefeuille pour permettre le chargement d'objets allant jusqu'à 2m40. Bref, cette 500 L excelle côté pratique tout en restant suffisamment compacte pour évoluer en ville (4m14). Côté mécanique, la partition paraît un peu moins séduisante. En diesel, le 1.3l de 85 ch peine sensiblement dans les basses rotations à cause de la prise de poids du modèle. Les gros rouleurs attendront l'arrivée du 1.6l diesel de 105 ch prévue prochainement. En essence, Fiat propose le classique 1.4l 16v de 95 ch et l'original moteur bicylindre TwinAir poussé à 105 ch. Si malgré sa faible cylindrée (0,9l), ce dernier se montre étonnamment volontaire, le bât blesse côté consommation... En usage courant, on s'éloigne rapidement des 4,8l/100 km annoncés ! Sur la route, la 500 L s'apprécie toutefois grâce à son confort de marche largement plus conciliant pour les vertèbres que celui, assez ferme, de la petite 500. Fiat s'est associé à Lavazza pour proposer, en option, une... machine à café ! Le module se branche sur une prise 12v installée dans le porte-gobelet. Après quelques secondes de patience, la machine délivre ainsi un excellent café aux occupants ! Du coup, on comprend mieux pourquoi Fiat propose aussi un système de freinage automatique permettant de pallier l'inaction des distraits dans les embouteillages !PAR JEAN-FRANÇOIS CHRISTIAENS