Que faites-vous en dehors du football?

Domenico Olivieri (33 ans, La Louvière): Peu de choses. J'entraîne moi-même et je m'occupe beaucoup des enfants, Fabio, cinq ans, et Livio, trois ans. J'aime faire du shopping mais pour acheter des vêtements, pas pour les achats du ménage. éa, c'est pour ma femme. Nous avons beaucoup de temps libre mais je ne m'ennuie jamais. Quand Kim et moi sommes libres en même temps, il nous arrive d'assister à un concert ou d'aller au cinéma.
...

Domenico Olivieri (33 ans, La Louvière): Peu de choses. J'entraîne moi-même et je m'occupe beaucoup des enfants, Fabio, cinq ans, et Livio, trois ans. J'aime faire du shopping mais pour acheter des vêtements, pas pour les achats du ménage. éa, c'est pour ma femme. Nous avons beaucoup de temps libre mais je ne m'ennuie jamais. Quand Kim et moi sommes libres en même temps, il nous arrive d'assister à un concert ou d'aller au cinéma. Qu'estimez-vous important dans l'éducation des enfants?Avant tout, qu'ils respectent les autres. Ils doivent aussi comprendre que tout ne coule pas de source. Quand Fabio sort de son bain, par exemple, il se plaint souvent d'avoir froid. Nous avons vu un reportage montrant les conditions de vie épouvantables des enfants en Afrique. Dans ces moments, je le lui rappelle: pense aux enfants que tu as vus à la télévision. Nous sommes habitués à un tel luxe... Nous mangeons bien, nous pouvons prendre un bain chaud... Ce n'est pas aussi évident que ça...Quelles sont vos origines ?Je suis né à Genk mais j'ai grandi à Zwartberg et à Houthalen. Mes parents viennent d'Italie. Je parle l'italien mais pas couramment. Je me débrouille. A la maison, nous parlons presque exclusivement le néerlandais. Il nous arrive d'aller en vacances en Italie mais je n'irais pas m'y établir à titre définitif.Attachez-vous beaucoup d'importance à votre intérieur?Sa convivialité est importante. Nous prenons ce genre de décisions ensemble. La décoration n'est pas la chasse gardée de l'un d'entre nous. Nous avons à peu près les mêmes goûts, ce qui évite des problèmes. Nous aimons les ambiances qui incitent à la détente, l'espace et la sobriété.Quels sont vos programmes TV favoris?Surtout les débats. Je regarde un film de temps en temps mais je préfère les talk-shows, si j'ai le choix. Les feuilletons et autres séries ne m'intéressent vraiment pas. Kim aime bien suivre Friends. Je zappe beaucoup, ce qui énerve ma femme. Je tiens la télécommande en main, durant toute la séance, et je change de poste quand le programme ne me convient pas. Notamment dès qu'il y a une publicité. Quel est l'aspect le plus ennuyeux de votre travail?Il ne comporte guère d'inconvénients. Le seul problème, c'est que nous ratons beaucoup de fêtes, puisqu'elles sont généralement organisées le week-end. Ce n'est pas très grave pour moi mais ça dérange ma famille. Je n'ai aucune raison de me plaindre car j'ai de nombreuses compensations.Qui aimeriez-vous rencontrer, un jour?Bill Clinton. Je n'aime pas du tout la politique mais j'aimerais le rencontrer. Quand il a été président des Etats-Unis, il a porté une fameuse responsabilité. Ce n'est pas rien. En plus, je le trouve sympathique. En sport, je choisirais Michael Jordan. C'est un brillant sportif et il a signé un fameux retour en basket. C'est un athlète de haut niveau qui a également une certaine aura.Quel est votre plus beau souvenir?Sur le plan personnel, la naissance des enfants, la première étant encore plus spéciale que la seconde car je ne savais pas à quoi m'attendre. Ces deux moments restent gravés dans mon coeur. Sportivement, mon plus beau souvenir est la première finale de Coupe de Genk contre le Club Brugeois.Quelle période de votre vie aimeriez-vous revivre?Les trois ou quatre premières années de ma vie: tout était réglé pour moi. Mes parents me donnaient à manger, me lavaient, bref, je n'avais aucun souci! Mais je ne me plains pas. Jusqu'à présent, chaque âge m'a apporté sa part de bonheur.Comment avez-vous fait la connaissance de Domenico?K im Van Bladel (31 ans): A Hengelhoef. Domenico habitait à Houthalen et mes grands-parents avaient une caravane à Hengelhoef, où je passais chaque week-end. Je suis originaire d'Anvers. Le Limbourg n'est donc pas la porte à côté. Nous nous connaissons depuis 16 ans et nous sommes mariés depuis dix ans. Suivez-vous la mode?Un peu. J'aime la mode mais je ne la suis pas aveuglément. Je fais du lèche-vitrine assez souvent, trop, d'après Domenico (elle rit). Actuellement, j'y vais seule. Quelles sont vos occupations quotidiennes?Le ménage et les enfants. Je travaille aussi à mi-temps, dans une bibliothèque, même si en fait, j'ai étudié l'informatique. J'ai un diplôme A2. J'ai fait la connaissance de Domenico et je n'avais pas envie de prolonger de trois ans mes études. J'utilise l'ordinateur pour mon travail mais je n'en suis pas fanatique. Je ne l'ai jamais été. C'est peut-être ce qui m'a retenue de chercher un emploi dans ce secteur.Etes-vous sportive?Oui. Je fais de l'aérobic et à la maison,je passe beaucoup de temps sur mon hometrainer. Les enfants le sont aussi. Fabio fait de la gymnastique. Livio est encore fort petit mais il est déjà impatient de pouvoir accompagner son frère. Pour le moment, il ne s'adonne qu'à la gymnastique: il est trop jeune pour les autres sports. Nous estimons le sport important. C'est bon pour la psychomotricité et la forme physique. Nous veillons à ce qu'ils ne passent pas trop de temps devant la télévision et la console de jeux. Ce n'est pas interdit mais nous limitons ce temps.Quelles sont les qualités de Domenico?Sa gaieté, certainement! En revanche, quand il est de moins bonne humeur, je le ressens très fort. Je commence à me tracasser et je veux savoir ce qui cloche. Il est toujours disponible à l'égard des autres, parfois même trop. Ses parents sont comme ça. Ils s'effacent toujours au profit des autres, ils sont toujours prêts à aider. Parfois, je lui dis qu'il devrait songer à lui-même et pas seulement aux autres mais Domenico est trop bon. Quand nous allons manger et que ce n'était pas bon, je le dis alors que lui assurera toujours que c'était délicieux, simplement pour ne pas vexer les personnes en cause. Admirez-vous quelqu'un en particulier?Les enseignants, surtout depuis que j'ai des enfants. Passer toute une journée avec eux requiert une fameuse patience. Quand je vois Livio et Fabio... Dire qu'à l'école, les enseignants ont parfois 25 élèves à faire obéir tout en essayant de leur apprendre quelque chose...Etes-vous neige ou soleil?Les deux! En plein été, le froid hivernal me manque parfois, comme, en hiver, je peux avoir envie de soleil. Je n'ai donc pas de préférence. S'il faisait beau pendant 12 mois d'affilée, l'hiver et le froid me manqueraient vraiment. Par contre, je n'aime pas la pluie.Avez-vous une destination de vacances favorite?Nous allons souvent en Espagne mais j'apprécie autant l'Italie. L'avantage de l'Espagne, c'est que les hôtels proposent de meilleures infrastructures. En revanche, la nourriture est meilleure en Italie. J'aime les pâtes, comme Domenico. Il en mangerait tous les jours!Vous aide-il dans les tâches ménagères?Très peu. C'est vrai que je ne le lui demande pas non plus. Il débarrasse la table quand nous avons achevé notre repas mais il ne nettoie pas. Par contre, il s'occupe des enfants et il travaille dans le jardin. Ilse Peleman