En mai 1936, l'équipe nationale anglaise voyage vers Vienne pour y jouer une rencontre amicale contre l'Autriche, à l'époque une importante nation du football. Le matin du match, AlfredMeisl, le coach autrichien, se rend à l'hôtel des Anglais pour les inviter gentiment à une petite visite de la ville, sans obligation aucune. Enthousiastes, les Britanniques suivent leur hôte. Meisl accompagne The three Lions dans une véritable expédition, un incroyable tour de la ville, banlieues comprises. La visite dure des heures, presque une journée et le tout... à p...

En mai 1936, l'équipe nationale anglaise voyage vers Vienne pour y jouer une rencontre amicale contre l'Autriche, à l'époque une importante nation du football. Le matin du match, AlfredMeisl, le coach autrichien, se rend à l'hôtel des Anglais pour les inviter gentiment à une petite visite de la ville, sans obligation aucune. Enthousiastes, les Britanniques suivent leur hôte. Meisl accompagne The three Lions dans une véritable expédition, un incroyable tour de la ville, banlieues comprises. La visite dure des heures, presque une journée et le tout... à pied. Pas étonnant donc que nos Anglais fatigués ont été battus le même soir 2-1, par ailleurs la toute première défaite contre l'Autriche. Probablement plus stupide encore, à propos du capitaine anglais Billy Wright, en 1949, en Suède. Ce soir-là, le stade Rasonda de Stockholm baigne sous un soleil éclatant. Wright gagne le toss et décide de jouer la première mi-temps contre le soleil, persuadé que les Suédois subiront le même sort en deuxième mi-temps. 45 minutes plus tard, c'est 3-0. Score final 3-1. Que penser également de Jermaine Defoe, contre son adversaire direct d'ailleurs, l'Argentin Mascherano. En effet, le brillant et habile attaquant des Spurs mordit en public le milieu de West Ham après de nombreux coups dans les mollets. Drôle de vengeance. Notre Luis Oliveira fit d'ailleurs la même chose au milieu des années 90. Au rayon des nombreuses excentricités footballistiques, il y a les surexcitations chroniques de Bradley Orr à Bristol City. Lors d'une rencontre contre Northampton, le turbulent jeune homme plaça un joli coup de boule sur le front de LouisCarey, un coéquipier. Orr est exclu. La réaction du planétaire Zinédine Zidane face au déplacé comportement verbal d'un simple défenseur comme Marco Materazzi n'est pas non plus très intelligente à mentionner. Mais cela se passe aussi chez nous. L'uppercut d' IgorLolo, joueur du Germinal Beerschot contre Jimmy De Wulf du Cercle n'est pas passé inaperçu. Au moins 6 caméras ont enregistré le fait de match. " Football rime avec émotion ", justifie Jos Verhaegen, le président du Beerschot, quant au geste de Lolo. L'image vidéo comme cinquième arbitre ? Est-ce réellement stupide ? vendredi 15 DéCEMBRE Standard - Mouscron 20 h 30 samedi 16 DéCEMBRE Genk - FC Brussels 20h 00 Anderlecht - Mons 20 h 00 Gand - Westerlo 20 h 00 Roulers - G. Beerschot 20 h 00 Beveren - St.-Trond 20 h 00 Lierse - Lokeren 20 h 00 dimanche 17 DéCEMBRE Cercle Bruges - Club Bruges 18 h 00 Zulte Waregem - Charleroi 20 h 30 série a samedi 16 DECéMBRE Fiorentina - Milan (Live) 18 h 00 Fiorentina - Milan (Rediffusion) 20 h 30 dimanche 17 DECéMBRE Inter - Messina (Live) 15 h 00 Roma - Palermo (Live) 20 h 30 Inter - Messina (Rediffusion) 22 h 30 Dès janvier, retrouvez votre match du dimanche gratuitement et exclusivement sur Belgacom TV! Plus d'infos : www.belgacom.be/tv - 0800 33 33 1 - points de vente Belgacom.par david steegen - rédacteur en chef de 11