TÊTE

Ce n'est certainement pas une de ses grandes spécialités. Il préfère de loin être servi au niveau du sol que dans les airs. Le fait de se charger de toutes les phases arrêtées, notamment sur les flancs, lui enlève beaucoup de responsabilités dans la gestion du trafic aérien et lorsque, dans les combinaisons, le ballon arrive dans les airs, c'est De Sutter qui va au duel et joue le rôle de pivot. De Smet se contente de tourner autour du target-man et d'ainsi profiter de sa déviation.
...

Ce n'est certainement pas une de ses grandes spécialités. Il préfère de loin être servi au niveau du sol que dans les airs. Le fait de se charger de toutes les phases arrêtées, notamment sur les flancs, lui enlève beaucoup de responsabilités dans la gestion du trafic aérien et lorsque, dans les combinaisons, le ballon arrive dans les airs, c'est De Sutter qui va au duel et joue le rôle de pivot. De Smet se contente de tourner autour du target-man et d'ainsi profiter de sa déviation.Très à l'aise ballon au pied, ses passes sont très précises et il est capable de déposer - des deux pieds - des ballons dans la foulée de ses partenaires. Ses dribbles sont excellents et délivrer de bons centres (même du pied gauche en déséquilibre comme contre Charleroi sur terrain gelé) fait partie de sa marque de fabrique. Ses contrôles de balle et les amorties sont toujours effectués avec facilité et élégance.Aussi bien dans la vie de tous les jours que sur le terrain, la complémentarité entre les deux joueurs n'est plus à démontrer. Quand De Sutter appelle le ballon vers les flancs, il se trouve immédiatement en position axiale très avancée et inversement. Ils sont également toujours très proches l'un de l'autre et capables alors de combiner court dans les petits espaces. Ils ne rechignent jamais à travailler l'un pour l'autre et se couvrir mutuellement.A 22 ans, il explose véritablement en position de soutien d'attaque du seul Tom De Sutter et avec deux joueurs de flancs tels Oleg Iachtchouk et Honour Gombami. Il est le plus souvent très proche de son compère Tom en possession de balle. En perte de balle, il couvre très bien le centre-avant qui, lui, coupe les angles des défenseurs adverses. Il est responsable de toutes les phases arrêtées et c'est lui le véritable régisseur qui donne la plupart des impulsions offensives. Il possède une faculté de pénétration exceptionnelle aussi bien sur les flancs que dans l'axe. C'est toutefois en profitant des appels de balle de De Sutter qui libère des espaces, qu'il est le plus dangereux et le plus souvent en position centrale. Son attirance vers le but le pousse à perforer la défense en prenant le chemin le plus direct, ce qui le rend très performant dans les 30 derniers mètres grâce notamment à son aisance dans le dribble.Durant la première partie de la saison, le stratège brugeois a fait preuve d'une très grande efficacité. Même s'il n'est pas un véritable buteur (4 goals), ses choix sont souvent judicieux quant à l'orientation qu'il imprime au jeu de ses équipiers. Ce n'est pas dû au hasard si ses trois compères offensifs se sont équitablement partagé 24 buts. La preuve que le meilleur donneur d'assists (7) de l'équipe fait souvent les bons choix et varie son jeu.Il possède la morphologie et la souplesse qui correspondent le plus aux joueurs à connotation technique. Son élégance naturelle lui apporte une certaine vitesse d'exécution quand il est en possession de balle. Sa vitesse sur les premiers mètres est excellente et même si son gabarit (1,83m, 74kg) n'est pas impressionnant, sa résistance dans les duels a fortement évolué. Il acquiert progressivement, dans ce domaine, toutes les ficelles du métier. Quant à l'endurance, il est capable d'arpenter les quatre coins du terrain 90 minutes durant.Même si son pied droit est le plus fort, il frappe très bien le ballon des deux pieds. Il utilise toutefois plus aisément les frappes enroulées que les tirs en force. L'extérieur du pied est aussi une arme qu'il maîtrise très bien. Mais c'est de l'intérieur du pied, avec lequel il parvient à imprimer beaucoup de force, qu'il est le plus efficace. Ses coups de pieds arrêtés ont des trajectoires très tendues aussi bien rentrantes que sortantes.par étienne delangre