Jeudi soir, à Liège, Jean-François de Sart faisait partie des 400 spectateurs présents à la conférence de Bernard Tapie organisée par le Standard dans le cadre de son projet socio-économique Rond Central. " J'ai été impressionné par Tapie quand il parlait de son approche de la gestion humaine ", disait un de Sart sans plan pour la saison prochaine ; son accord avec l'Union Belge comme coach des Espoirs se terminant en juin. " O...

Jeudi soir, à Liège, Jean-François de Sart faisait partie des 400 spectateurs présents à la conférence de Bernard Tapie organisée par le Standard dans le cadre de son projet socio-économique Rond Central. " J'ai été impressionné par Tapie quand il parlait de son approche de la gestion humaine ", disait un de Sart sans plan pour la saison prochaine ; son accord avec l'Union Belge comme coach des Espoirs se terminant en juin. " On verra bien : un club ou la fédération. Peut-être que le job chez les A sera bientôt libre... " (il rit). A l'issue des Jeux olympiques de Pékin, Jean-François de Sart avait annoncé être las de son poste fédéral en équipes d'âge. Entraîneur de club, promotion comme sélectionneur principal de l'UB si le poste devenait vacant, toutes les portes étaient ouvertes,... à ses yeux. Rien de concret ne se présentant, de Sart a poursuivi sa tâche, même si, cette saison, il travaille sans contrat. Georges Ingelbrecht, représentant fédéral des Espoirs, explique : " Le contrat de Jean-François de Sart a simplement été prolongé de facto. Il est rémunéré comme avant mais rien n'est couché sur papier. Cette convention verbale prend fin le 30 juin prochain. " Cependant, l'UB ne veut pas continuer de cette façon. Récemment, le comité de direction a évoqué la situation de de Sart et décidé que le président de l'UB allait prendre contact avec l'entraîneur et discuter d'un nouveau contrat. Qui, lui, sera bel et bien couché sur papier. Ingelbrecht : " Nous songeons à un bail plus long, de deux ans. " La commission technique se réunit cette semaine et Ingelbrecht compte y déposer le dossier sur la table car, d'après ce qu'il a entendu, aucune démarche n'a encore été accomplie. Contacté vendredi par nos soins, de Sart était étonné : " Je n'ai pas encore entendu parler de ces deux ans. Vous me surprenez. Je ne peux donc pas dire comment je vais réagir car tout dépend des conditions et du contenu de la proposition. A mes yeux, il s'agit de bien plus qu'une formalité. Ce qui m'intéresse, c'est le contenu du job, le projet. "Bientôt, les Espoirs vont disputer deux matches amicaux contre la Suède : le vendredi 27 mars sur le terrain de Waasland et cinq jours plus tard à Westerlo. Ingelbrecht : " Nous pouvons peut-être mettre ce stage à profit pour discuter de l'avenir. "PETER T'KINT (avec John Baete)