La saison passée, Birmingham City, Sunderland et West Bromwich Albion ont quitté la Premiership. Deux d'entre eux y remontent directement, le troisième peut y parvenir grâce aux playoffs. Cela illustre la force de ces clubs mais aussi le pouvoir de l'argent : les clubs rétrogradés perçoivent encore pendant deux ans 30 millions d'euros du pot réservé aux grands, comme indemnité aux frais consentis. Cela leur assure un avantage considérable par rapport aux formations qui n'ont pas encore été promues. La saison prochaine, un nouveau contrat TV entre en vigueur. Il ne fait qu'accroître l'attractivité d'une promotion. Les spécialistes ont calculé qu'elle r...

La saison passée, Birmingham City, Sunderland et West Bromwich Albion ont quitté la Premiership. Deux d'entre eux y remontent directement, le troisième peut y parvenir grâce aux playoffs. Cela illustre la force de ces clubs mais aussi le pouvoir de l'argent : les clubs rétrogradés perçoivent encore pendant deux ans 30 millions d'euros du pot réservé aux grands, comme indemnité aux frais consentis. Cela leur assure un avantage considérable par rapport aux formations qui n'ont pas encore été promues. La saison prochaine, un nouveau contrat TV entre en vigueur. Il ne fait qu'accroître l'attractivité d'une promotion. Les spécialistes ont calculé qu'elle rapportera 90 millions d'euros. Avec trois victoires et un total de quinze points, Sunderland a vécu une saison catastrophique il y a un an. Son premier mois à l'étage inférieur a été du même tonneau. Fin août, Sunderland était lanterne rouge. Il avait essuyé quatre défaites en championnat et était éliminé de la Coupe. Le tout nouveau président, Niall Quinn, a alors promu Roy Keane au poste de manager. L'ancienne star de Manchester United n'a pas déçu. Il a renforcé l'équipe à quatre positions pendant la trêve hivernale et il est resté invaincu en 2007, à l'exception d'un déplacement à Colchester. Il a mérité son titre de champion, acquis lors de la dernière journée. Son collègue Steve Bruce a vécu une saison mitigée. Des trois relégués, il a signé avec Birmingham City la meilleure performance. Il a pourtant failli démissionner à cause de ses mauvaises relations avec les supporters. Il est quand même resté, a remanié son effectif mais a connu un début difficile. Du coup, à la mi-octobre, après une défaite contre Norwich, les fans ont encore réclamé son départ. Cardiff, le leader, comptait alors onze unités d'avance. Bruce, qui a rarement quitté le top six et a emmené le classement à huit reprises, estime les critiques injustes. Il a loué des jeunes joueurs et espère muer City, qui était resté quatre ans parmi l'élite lors de son dernier passage, en pensionnaire stable de la D1. VERDICTS. Manchester United, champion, Chelsea, Liverpool et Arsenal sont qualifiés pour la Ligue des Champions. Tottenham, Everton et Bolton disputeront la Coupe UEFA. Sheffield United, Charlton et Watford sont rétrogradés. CHARLTON sait combien coûte la descente. Il y a un mois, le consortium qui voulait rependre le club offrait 120 millions d'euros. Maintenant, il ne propose plus que 75 millions. ALEX FERGUSON a annoncé qu'United allait embaucher trois joueurs réputés. Selon les journaux anglais, il s'agit d' Owen Hargreaves (Bayern), Dimitar Berbatov(Tottenham) et Gareth Bale (Southampton). Nani (Sporting Lisbonne) est également cité. ANDRIY SHEVCHENKO rate la finale de la Coupe : il a été opéré à l'aine la semaine passée. L'avant de 30 ans a connu une saison difficile mais a quand même inscrit 14 buts. Michael Ballack, opéré à la cheville, et Ricardo Carvalho, touché au ligament latéral interne du genou, manquent le clash aussi. GLENN ROEDER (notre photo) a démissionné de Newcastle à une journée de la fin. Les Magpies, dont le compartiment offensif a été dévasté par des blessures, ne marquait plus beaucoup. Roeder n'était au service du club que depuis quinze mois. Sam Allardyce a discuté avec le club. Il est également cité à Manchester City mais là, la reprise doit d'abord être effective. PETER T'KINT