Si Claudio Lotito, le président de la Lazio, n'avait pensé qu'à l'argent, Ciro Immobile (27 ans) ne porterait plus son maillot et n'aurait pas achevé l'année civile avec le titre de meilleur buteur de Serie A. Il serait en Chine, à Shanghai, un club qui était disposé à verser 70 millions d'euros pour son transfert en octobre, avec un salaire annuel de 6,5 millions à la clef.
...

Si Claudio Lotito, le président de la Lazio, n'avait pensé qu'à l'argent, Ciro Immobile (27 ans) ne porterait plus son maillot et n'aurait pas achevé l'année civile avec le titre de meilleur buteur de Serie A. Il serait en Chine, à Shanghai, un club qui était disposé à verser 70 millions d'euros pour son transfert en octobre, avec un salaire annuel de 6,5 millions à la clef. Lotito l'avait bien dit : le départ de son buteur, l'avant attitré de l'équipe nationale, n'était pas négociable. Il fallait le faire car la Lazio a déboursé 8,5 millions seulement, il y a un an et demi, pour le débaucher du FC Séville, à la recherche d'un remplaçant à l'avant allemand Miroslav Klose, qui prenait sa retraite. Il y a quelques semaines, l'avant-centre a intégré le top dix des meilleurs buteurs de tous les temps de la Lazio en inscrivant quatre goals contre SPAL. À lui seul, il a marqué 22 des 43 goals de la Lazio avant la courte trêve hivernale. Ciro Immobile aurait dû éclore à Naples, le club de sa région natale, qui emmène fièrement le classement. Un autre Napolitain, Ciro Ferrara, a très vite repéré le jeune footballeur né à Torre Annunziata et jouant à Sorrento. Il l'a transféré à la Juventus. Il a effectué ses débuts à Turin en mars 2009, en remplacement d' Alessandro Del Piero, mais il n'a éclaté qu'en 2011-2012, une fois loué à Pescara, en Serie B. Auteur de 28 buts en 37 parties, il a contribué à la promotion de l'équipe, qui alignait aussi Marco Verratti et Lorenzo Insigne, alors loué par Naples. De Gênes, qui l'avait acheté mais l'avait autorisé à achever la saison à Pescara, il a rejoint le Torino, où il s'est définitivement imposé. En 2013-2014, sous la direction du futur sélectionneur Giampiero Ventura, il a inscrit 22 buts en 33 matches. Ça lui a valu un transfert à Dortmund, pour 19 millions, mais il s'y est étiolé, comme en Espagne. Il a donc rejoint la Lazio via une location au Torino et est devenu le meilleur buteur et le centre-avant de la Squadra.