Jean-Willy Ngoma assure avoir été formé à Anderlecht, " de douze à dix-sept ou dix-huit ans ", génération Omar El Kaddouri. Sa fiche de l'URBSFA confirme effectivement son passage chez les Mauves, mais seulement pour l'exercice 2003/2004, quand il avait treize ans. Il rejoint ensuite Diegem Sport puis Charleroi pour que...

Jean-Willy Ngoma assure avoir été formé à Anderlecht, " de douze à dix-sept ou dix-huit ans ", génération Omar El Kaddouri. Sa fiche de l'URBSFA confirme effectivement son passage chez les Mauves, mais seulement pour l'exercice 2003/2004, quand il avait treize ans. Il rejoint ensuite Diegem Sport puis Charleroi pour quelques mois. Après Tubize et Louvain, il atterrit à Boitsfort, en P2, à dix-huit printemps. Au RRC, il ne s'impose pas mais on se souvient d'un garçon " charmant ". Un jeune ailier qui n'a pas les qualités physiques pour percer mais qui se retrouve ensuite à Renaix, Walhain puis Sterrebeek, en P1. De là, en 2012, il aurait signé pour " sept mois " à Brentford en D3 anglaise. Les sites tels que Transfermarkt ou footballdatabase l'attestent. Selon ses dires, il rejoint les Bees par l'intermédiaire de Phil Babb, ancien défenseur de Liverpool, et seulement pour jouer avec les jeunes. Mais encore une fois, il n'y a aucune trace de son passage. Ni dans les archives du club, ni dans les souvenirs de trois joueurs de l'équipe à l'époque. " Il n'y a jamais eu ce mec-là ", tranche l'un d'entre eux. " Je me rappelle seulement d'un petit qui est venu à l'essai et qui parlait français. Il était avec les jeunes et il s'était entraîné une fois avec nous, un lendemain de match où il y avait besoin de compléter le groupe. Peut-être que c'était lui et qu'il en a rajouté une couche... Je me demande s'il m'avait pas dit qu'il arrivait de Mouscron. " Sa fiche est catégorique : transfert vers l'étranger le 10 avril 2012, signature deux mois plus tard à Maldegem... en première provinciale.