" En tant que facteur, remarquez-vous quelque chose ? " La semaine passée, de nombreuses équipes TV ont débarqué à Arkel, le village de Frenkie de Jong, au sud des Pays-Bas. De nombreuses personnes ont été interrogées : le président de l'ASV Arkel, le club de division trois où De Jong a commencé à jouer, sa mère, qui habite toujours une maison mitoyenne, ses institutrices et même le facteur local. " Non, je n'ai rien remarqué d'anormal ", a répondu l'employé des postes. Mais Arkel n'en est pas moins fier de Frenkie, ce garçon banal d'un village de 3.400 âmes qui e...

" En tant que facteur, remarquez-vous quelque chose ? " La semaine passée, de nombreuses équipes TV ont débarqué à Arkel, le village de Frenkie de Jong, au sud des Pays-Bas. De nombreuses personnes ont été interrogées : le président de l'ASV Arkel, le club de division trois où De Jong a commencé à jouer, sa mère, qui habite toujours une maison mitoyenne, ses institutrices et même le facteur local. " Non, je n'ai rien remarqué d'anormal ", a répondu l'employé des postes. Mais Arkel n'en est pas moins fier de Frenkie, ce garçon banal d'un village de 3.400 âmes qui est devenu une star mondiale. Il a été formé par Willem II. En août 2015, à 18 ans, il a obtenu un contrat à l'Ajax. Son style de jeu audacieux n'a pas séduit immédiatement et il a été sur la touche pendant quelques mois la saison passée suite à une blessure à la cheville mais depuis l'été dernier, il est un des piliers de l'équipe de Erik ten Hag. Il a également fait impression en Ligue des Nations contre la France et l'Allemagne, au poste de milieu défensif. Le Camp Nou considère avoir réussi un gros coup en l'embauchant. Presque tous les grands clubs s'intéressaient à lui. Il ne restait plus que trois candidats en lice : le PSG, Manchester City et le Barça. De Jong s'est rendu à Paris pour un entretien avec Thomas Tuchel et à Manchester pour discuter avec Pep Guardiola. Par contre, il n'a eu aucun contact avec Ernesto Valverde. La direction de Barcelone s'est rendue à quelques reprises aux Pays-Bas, en revanche, pour discuter avec lui. Les Catalans lui ont expliqué qu'ils s'intéressaient moins aux individus qu'à la philosophie de jeu, que le club avait toujours eu des liens spéciaux avec les Pays-Bas et que l'entrejeu allait changer de visage la saison prochaine, même si Sergio Busquets restait évidemment incontournable dans leur 4-3-3. " Busquets est le meilleur médian défensif du monde et il va encore jouer un certain temps. Je ne me fais donc pas d'illusions ", a déclaré De Jong à Voetbal International avec beaucoup de réalisme. Les places sont chères dans l'entrejeu : outre Busquets, il y a encore Ivan Rakitic, Arthur, Arturo Vidal, le fragile Rafinha et les deux talents de La Masia, Carles Alena et Riqui Puig. Sans oublier Philippe Coutinho, qui procède surtout depuis l'aile gauche ces derniers temps mais est susceptible de jouer dans la ligne médiane. La tâche du Néerlandais ne sera donc pas simple et il en est conscient : " Barcelone estime que je peux jouer aux trois postes médians mais à court terme, la saison prochaine, j'entrerai en compte pour les deux positions devant Busquets. Je signe à Barcelone pour en devenir titulaire mais sans proclamer que je vais prendre la place d'untel ou d'untel. " Il va jouer avec un certain Lionel Messi. " Ça fait rêver mais je ne suis pas un touriste. Ce qui compte, c'est le club, l'équipe. "