" En tant que facteur, remarquez-vous quelque chose ? " La semaine passée, de nombreuses équipes TV ont débarqué à Arkel, le village de Frenkie de Jong, au sud des Pays-Bas. De nombreuses personnes ont été interrogées : le président de l'ASV Arkel, le club de division trois où De Jong a commencé à jouer, sa mère, qui habite toujours une maison mitoyenne, ses institutrices et même le facteur local. " Non, je n'ai rien remarqué d'anormal ", a répondu l'employé des postes. Mais Arkel n'en est pas moins fier de Frenkie, ce garçon banal d'un village de 3.400 âmes qui e...