Club : VVV Venlo
...

Club : VVV Venlo Inauguration : 1972 Capacité : 5900 places Cher Magazine, Dans la savane des stades siamois hollandais, il en est un niché à l'orée d'un morceau de jungle batave et sortant vraiment de l'ordinaire. Deux pages ne suffiraient pas pour décrire la multitude de détails et de sources d'inspiration qu'on peut y trouver. Certes, pour le visiteur ne concevant le spectacle du football que dans un environnement confortable et aseptisé, De Koel n'offrira certainement pas un souvenir impérissable, bien que des travaux de rénovation soient en cours. En revanche, pour l'explorateur de terreau footbalistique, cette enceinte construite au sein d'une cuvette naturelle entourée partiellement d'un bois saura se faire désirer et ne révélera tous ses charmes qu'au prix de quelques bons coups de machette. Les obstacles naturels semblent être toutefois insuffisants pour empêcher des supporters rivaux de tenter une promenade verte de courtoisie, puisque d'impressionnants enroulements d'épais fils barbelés garnissent le sous-bois. Disséminées dans cette proximité verdoyante, on trouve plusieurs clairières pour joueurs en herbe désireux de s'essayer au soccer sur mousse... L'aspect le plus étonnant est, sans aucun doute, un modèle de tribune unique érigé en deux parties distinctes (basse et haute), entre lesquelles on a laissé une bande de terrain abandonnée aux mauvaises herbes. La tribune latérale est, à elle seule, un véritable imbroglio de morceaux hétéroclites. Elle offre néanmoins un confort non négligeable et assez répandu chez nos voisins : elle est chauffée par des radiateurs accrochés sous la toiture. Situés au point de corner, les vestiaires sont au sommet d'un long escalier à ciel ouvert que les joueurs doivent emprunter pour accéder à la pelouse (pas l'idéal avec des crampons). A en croire les photos d'archives, un trajet que le déjà moustachu Sef Vergoossen a dû emprunter à maintes reprises, notamment en 1985, lorsqu'il fut porté en triomphe suite à l'accession du VVV à l'élite. Le speaker local, lui, trouve refuge dans une vieille roulotte sur pilotis finissant tranquillement ses jours à flanc de colline. Ne manquait plus, pour compléter harmonieusement le tableau, qu'un voisinage direct habité par un genre d'hirsute des bois ! Un environnement fleurant bon le dépaysement et les espaces footeux insolites de nos enfances...npar Rudi Katusic