Fin janvier, lors de l'inauguration de son nouveau site, le Français a abordé le sujet épineux de l'augmentation de son contrat. Arrivé en 2000 à la Juventus, qui a déboursé 22 millions d'euros, Trezeguet (15 octobre 77) a déclaré qu'il se sentait bien dans son club, qu'il n'avait pas l'intention de s'en aller, et qu'il attendait sereinement que les dirigeants l'appellent pour discuter de l'adaptation de son contrat qui lui avait été promise avant que celui-ci n'arrive à terme en 2005.
...

Fin janvier, lors de l'inauguration de son nouveau site, le Français a abordé le sujet épineux de l'augmentation de son contrat. Arrivé en 2000 à la Juventus, qui a déboursé 22 millions d'euros, Trezeguet (15 octobre 77) a déclaré qu'il se sentait bien dans son club, qu'il n'avait pas l'intention de s'en aller, et qu'il attendait sereinement que les dirigeants l'appellent pour discuter de l'adaptation de son contrat qui lui avait été promise avant que celui-ci n'arrive à terme en 2005.Le club sait ce que je vaux et que je tiens à rester. Pour le moment, les dirigeants ont d'autres problèmes plus urgents à régler mais, un jour ou l'autre, ils auront du temps à me consacrer. Mais ce n'est pas moi qui décide si oui ou non je vais rester. Personnellement, je suis conscient que j'évolue dans un club qui me donne la possibilité de gagner et de m'exprimer au plus haut niveau. Bref, je ne partirai que si le club décide de me céder même si la question de l'adaptation de mon contrat existe. Je suis confiant, le moment de se mettre à table va venir. Pour moi, la Juventus est le club avec lequel je suis parvenu à devenir un joueur important.Lors de votre retour à la compétition en janvier suite à votre problème au genou, vous avez directement fait parler de vous: grâce à vos buts, la Juventus avait recommencé à voler, elle avait retrouvé le vrai Trezeguet.Si on pouvait prétendre que le vrai Trezeguet était de retour, j'étais conscient qu'il me manquait encore quelque chose sur le plan physique. Rester six mois sans jouer, c'est énorme. Après deux matches, je me suis retrouvé à nouveau au top de ma forme, accusant 79 kilos pour 1m90. Toutefois, je crains de subir bientôt un contrecoup. Car tous les joueurs qui reviennent d'une longue blessure en subissent un. J'en ai directement parlé avec le staff médical qui m'a assuré qu'il mettrait tout en oeuvre pour en limiter les méfaits.Quelle Juventus avez-vous retrouvé?J'ai retrouvé une équipe extrêmement solide et, par moments, très belle à regarder. Sur le terrain, pour moi, tout est allé nettement mieux que je ne l'aurais espéré. Depuis que je suis arrivé en Italie, mon jeu a beaucoup changé. Je participe plus à la construction et je dois davantage respecter les consignes tactiques de l'entraîneur. Malgré cela, j'ai pu inscrire neuf buts en deux matches. Se mettre au service de l'équipe et inscrire beaucoup de buts: c'est le maximum pour un attaquant. Un sacre mondial, un européen et deux titres de champion un en France et un en Italie: pour vous comme pour la Juventus, la Ligue des Champions constitue l'objectif numéro un. La double confrontation avec Manchester United s'est soldée par deux échecs. La Juve européenne ne brille pas.En Europe, il nous manque toujours quelque chose. ( ESM)