Positif

Le joueur de Valence fait partie de la catégorie des dribbleurs fous. Il enchaîne les passements de jambes, les crochets derrière la jambe d'appui, les virgules avec une facilité déconcertante. Tous les grigris pour éliminer l'adversaire sont réalisés en s'appuyant sur une vitesse d'exécution phénoménale.
...

Le joueur de Valence fait partie de la catégorie des dribbleurs fous. Il enchaîne les passements de jambes, les crochets derrière la jambe d'appui, les virgules avec une facilité déconcertante. Tous les grigris pour éliminer l'adversaire sont réalisés en s'appuyant sur une vitesse d'exécution phénoménale. Il se situe parmi les techniciens de très haut niveau. Contrôles, amorties, déviations, remises et volées : t ous ses gestes sont effectués avec élégance, maîtrise et efficacité. Ses qualités techniques lui permettent d'atteindre un énorme degré d'efficacité et de précision dans le jeu de passe. Sa frappe du pied gauche est tout simplement exceptionnelle. Elle lui donne la possibilité d'être très performant dans les tirs enroulés ou en force comme pour donner des centres. Ses centres-bananes, Frankie Vercauteren ne les aurait pas reniés. Il utilise toutes les surfaces (cou de pied, intérieur et extérieur) de façon très naturelle sans jamais donner l'impression de réellement forcer son immense talent. Très créatif, il est capable d'être très dangereux dans toutes les zones offensives. Même si le poste de milieu gauche lui est régulièrement réservé, il peut se montrer excellent quand il change de flanc ou quand il se présente dans l'axe dans les 25 derniers mètres. Sa dextérité technique fait alors des ravages dans les petits espaces en zone de finition. Sa vision panoramique fait également partie de ses grandes qualités. Il est capable de varier son jeu avec un égal succès aussi bien dans les combinaisons courtes que dans les passes longues. Ses services dans la profondeur sont précis et ses renversements de jeu sont réalisés avec une aisance remarquable. Il se montre aussi très adroit dans les 16 mètres. Dans le face à face avec le gardien, il garde tout son calme en le fixant jusqu'au dernier moment. Son comportement dans le rectangle est imprévisible parce qu'il choisit la finesse plutôt que la puissance et inversement. Sa maîtrise technique fait le reste. La vitesse fait aussi partie de ses points forts. Il va très vite sur les premiers appuis et c'est encore plus flagrant quand il est en conduite de balle. Le ballon lui colle littéralement aux pieds et sa vitesse d'exécution est tout à fait remarquable, proche d'un Lionel Messi, c'est tout dire. Il adore provoquer ses adversaires en 1 contre 1, même dans les situations les plus délicates. Même si sa détente est de bon niveau, le jeu de tête fait partie de ses points faibles. Probablement à cause de son déficit de taille (1m70). Il recherche plutôt le jeu au sol pour éviter les confrontations dans les airs. Sa position fréquente sur un flanc le prive également de duels aériens qu'il préfère laisser aux véritables spécialistes dans ce domaine. Sa liberté d'action en possession de balle peut créer un déséquilibre dans le repositionnement collectif en cas de perte de balle. Il doit être couvert par un coéquipier lorsqu'il s'aventure sur l'autre côté mais son acolyte du flanc opposé n'a pas toujours le temps de permuter. Dans ce cas-là, c'est un milieu axial qui est obligé de compenser ou le défenseur latéral qui doit composer contre 2 adversaires. A 24 ans, avec un tel talent, il est temps qu'il rejoigne un club du top, qui réalise chaque année de grandes choses en Ligue des Champions. Pour s'imposer à ce niveau, il devra s'adapter à une plus grande concurrence et faire preuve de plus de constance car il connaît encore trop de moments creux sur 90 minutes. Son jeu en perte de balle manque de volume tout simplement. Il se contente de se repositionner devant son arrière latéral et de travailler comme recul-frein. Son pressing n'est pas très réfléchi et se pratique individuellement plutôt que de rentrer dans une organisation collective pour surgir au bon moment. Il se jette sur son adversaire au feeling, au risque de se faire facilement éliminer quand il arrive trop tard sur le porteur du ballon. Le petit Espagnol manque de force dans les duels francs surtout quand il est en mouvement. A l'arrêt, il est solide sur ses appuis et il ne se laisse pas facilement bousculer. En pleine course, ballon au pied, une lourde charge, épaule contre épaule, a tendance à le déséquilibrer. Par contre, il parvient souvent à éviter ce type de contact en adoptant une foulée très " aérienne ". Son pied gauche est d'une telle qualité qu'il est logique de placer le droit au rayon des points faibles. Toutefois, beaucoup de gauchers (qui, généralement, possèdent un moins bon deuxième pied que les droitiers) paieraient cher pour avoir un pied droit à un tel niveau. Par contre, ses gestes du droit sont moins naturels et la pureté de la frappe n'est pas du tout du même tonneau. Comme beaucoup de dribbleurs, il tombe parfois dans l'excès d'individualisme. S'il met ses qualités techniques au service du collectif, il est exceptionnel. En revanche, lorsqu'il décide de dribbler dans des zones à risques ou dans des situations exigeant une solution altruiste, il peut devenir exaspérant pour ses coéquipiers et pour son coach. Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). par étienne delangre