On a tendance à l'oublier : la première émission coïncide avec la faute d'Axel Witsel qui brise la jambe de Marcin Wasilewski...
...

On a tendance à l'oublier : la première émission coïncide avec la faute d'Axel Witsel qui brise la jambe de Marcin Wasilewski... Oui, j'en me suis souvenu en préparant le livre. Pascal Scimè n'était pas présent et j'animais avec Stéphane Pauwels. À l'époque, Vivacité voulait donner la parole aux auditeurs et avait aussi mis sur les rails C'est vous qui le dites. Après Anderlecht-Standard, nous avons été inondés d'appels et de SMS. Je pense d'ailleurs que nous n'avons jamais égalé les " scores " de cette soirée. L'émission était lancée et les auditeurs ont vite manifesté leur présence les semaines suivantes Pourquoi avoir choisi des interviews et pas une rétrospective ? Je ne voulais pas d'un album souvenir. Mon but était de montrer que le football touche toutes les classes sociales. J'en ai encore fait l'expérience il y a quelques mois. Je me suis rendu avec les pieds de plomb à une fête des voisins, d'où je suis reparti vers 3-4 heures du matin après avoir discuté foot avec des gens que je ne connaissais pas ! Je voulais donner la parole aux personnalités qui ont fait vivre l'émission mais aussi à des personnes dont on ne soupçonne pas la passion du foot. La base est un questionnaire reprenant les " gimmicks " de l'émission : " le foot en un seul mot ", " les trois meilleurs joueurs de tous les temps ", " votre meilleur souvenir de Coupe du monde ", etc. On a repris les meilleures réponses de chaque intervenant. Qu'est-ce qui vous a surpris dans la rédaction ? Antoine Wielemans, le chanteur des Girls in Hawaii, est venu me trouver au D6cibels Music Awards pour me dire qu'il écoutait l'émission chaque week-end. Un jour, je suis allé assister à un concert de Baloji au Botanique. À la fin du concert, il commence à charrier les Bruxellois, vu qu'il est supporter du Standard. Je le contacte pour lui parler du projet et il accepte de participer. Il y a quelques semaines, je retourne le voir en concert et il m'aperçoit à la fin, alors qu'il est en train de signer des dédicaces. Il sort son smartphone et me montre le podcast de l'émission du dimanche dernier !