Wolverhampton Wanderers est un club de tradition, dans la lignée de Manchester United, Liverpool et Arsenal, même s'il a perdu son beau plumage. Bientôt, il va remonter pour la deuxième fois seulement en 25 ans parmi l'élite. Sa dernière apparition date de la saison 2003-2004 mais les Wolves étaient redescendus directement, faute de moyens.
...

Wolverhampton Wanderers est un club de tradition, dans la lignée de Manchester United, Liverpool et Arsenal, même s'il a perdu son beau plumage. Bientôt, il va remonter pour la deuxième fois seulement en 25 ans parmi l'élite. Sa dernière apparition date de la saison 2003-2004 mais les Wolves étaient redescendus directement, faute de moyens. Glenn Hoddle a ensuite tenté de ramener l'équipe en D1, sans succès. En 2006, Mick McCarthy, ancien sélectionneur de l'Irlande, a accepté cette mission. Le club n'étant pas riche, McCarthy a opté pour des jeunes footballeurs au salaire modéré. Nul n'a obtenu plus de 11.000 euros par semaine, une aumône selon les normes anglaises. Cette approche a fonctionné, même si elle a requis un peu de patience. Il fallait changer la direction. En été 2007, Steve Morgan a repris le club de Jack Hayward, président pendant 17 ans. Morgan rêvait en fait d'acheter Liverpool, le club de son c£ur, mais il a perdu la bataille face aux Américains. Les Wolves étaient plus abordables. Morgan a accordé plus de pouvoir d'achat à McCarthy, lequel est resté fidèle à sa vision, continuant à privilégier les jeunes et les inconnus. Il a pourtant formé une attaque redoutable. Elle est composée de ChrisIwelumo, un Ecossais de 30 ans qui a déjà transité par maints clubs, et du jeune Sylvan Ebanks-Blake (23 ans), qui a quitté Plymouth pour Wolverhampton en janvier 2008. Les supporters de l'Antwerp connaissent peut-être Ebanks-Blake : formé par Manchester United, il a été loué un moment au GreatOld en 2006. Il a inscrit quatre buts en neufs matches mais à son retour, United lui a donné la mention insuffisant. Une déception pour le joueur mais peut-être une faute du club : avec 23 buts, il a déjà été meilleur buteur de la D2 et cette année, il en est déjà à 24 tandis qu'Iwelumo a inscrit 14 buts. Le jeune attaquant a également été élu Joueur de l'Année en D2 le 29 mars dernier. Ebanks-Blake, qui porte le nom de ses deux parents, non mariés, a été international Espoir en automne 2008. Il a déclaré que son rêve d'enfant n'était pas de devenir footballeur mais millionnaire. S'il continue à marquer autant, les livres vont remplir son cochon. FA CUP. La finale, le samedi 30 mai, opposera Chelsea, qui a battu Arsenal 2-1, à Everton, qui a sorti Manchester aux tirs au but (4-2), au terme des prolongations, le score était toujours vierge. Comme Nico Claessen (Tottenham) et Philippe Albert (Newcastle), Marouane Fellaini a atteint le dernier stade de la compétition. MARTIN O'NEILL (Aston Villa) a déclaré au Daily Star qu'il aimerait transférer Steven Defour mais que le Standard en demandait trop : 17 millions d'euros. Le manager anglais estime la valeur du milieu belge à... la moitié et ne veut pas être pris en otage par le Standard : " Je veux bien débourser une somme folle si je pense qu'un joueur a une large marge de progression mais il y a des limites. " NEMANJA VIDIC est favori au trophée du Joueur pro de l'Année. Manchester United monopolise la liste des six nominés : outre le Serbe, on y retrouve Ryan Giggs, RioFerdinand, Cristiano Ronaldo et Edwin Van der Sar. Steven Gerrard est le sixième. On trouve deux Red Devils en Espoirs aussi : Jonny Evans et Rafael Da Silva. Les autres sont Stephen Ireland (Man. City), Aaron Lennon (Tottenham), Ashley Young et GabrielAgbonlahor (Aston Villa). Les prix sont remis le 26 avril. JO, l'avant brésilien que Man. City a transféré du CSKA Moscou pour près de vingt millions d'euros mais qui a échoué, a été loué à Everton en février. Il s'y tire bien d'affaire, surtout à domicile. Cependant, il n'y restera sans doute pas, le club le trouvant trop coûteux. PETER T'KINT