PAR BENEDICT VANCLOOSTER
...

PAR BENEDICT VANCLOOSTERLe week-end passé, Team Sky a adressé un avertissement aux deux formations belges du Pro Tour. Juan Antonio Flecha, qui collectionne les accessits depuis des années, a offert à l'équipe britannique une entrée par la grande porte en s'adjugeant le Circuit HetNieuwsblad. A Kuurne-Bruxelles-Kuurne, le pistier britannique Ian Stannard a arraché la troisième place derrière ses compagnons néerlandais d'échappée Bobbie Traksel (Vacansoleil) et Rick Flens (Rabobank). Le week-end d'ouverture ne se résume désormais plus à un duel entre Quick-Step et Omega Pharma-Lotto mais leurs leaders sont malgré tout dans les temps pour les classiques d'avril. Au Circuit, Tom Boonen, sans même tenir son guidon, était à l'aise. Il a roulé avec l'esprit joueur qui l'animait au printemps 2006, quand il arborait le maillot de champion du monde. Boonen est affûté, ce qui ouvre des perspectives pour Milan-Sanremo, dans deux semaines et demie. Le fait que Philippe Gilbert menace son statut de numéro un belge ne peut que le motiver. Gilbert n'a pas encore atteint le niveau qui était le sien il y a deux ans à la même époque. Il avait alors signé un Circuit fantastique alors que cette fois, Flecha l'a largué sur les pavés du Lange Munte. Cette différence de condition montre que le Liégeois a adapté ses ambitions à son nouveau statut. Il se focalise sur les monuments, à commencer par la Primavera. Gilbert possède en Jürgen Roelandts un adjoint de luxe, qui se distingue de plus en plus. Le Brabançon a été le seul à lutter deux jours de suite à l'avant-plan. Son rôle sera crucial au printemps, d'autant que le peloton s'internationalise en qualité. C'était la première fois en 65 ans qu'aucun Belge ne figurait sur le podium du Circuit. Sylvain Chavanel n'a pu remplir un rôle similaire chez Quick-Step. Boonen doit avoir constaté que son équipe ne preste pas encore au niveau de son leader. Stijn Devolder a craqué dès la première accélération au Circuit, après 150 kilomètres de course à peine. Le Flandrien n'a plus qu'un mois pour refaire son retard de condition, même s'il faut reconnaître qu'il n'a jamais brillé au Circuit. Plus que jamais, la prudence s'impose au moment de tirer de premières conclusions. A cause de la tempête, les favoris ont neutralisé Kuurne. Quick-Step, qui n'a pas pris de points dans le week-end d'ouverture belge pour la première fois depuis 2004, s'est lui-même privé de revanche le dimanche. C'est à Kuurne, en effet, que les troupes de Patrick Lefevere ont coloré ce premier week-end ces dernières années. Que dire de Nick Nuyens ? Au Circuit, il a fallu trois crevaisons pour le freiner. L'avant de Rabobank semble mûr pour une première victoire dans une grande classique.